Merci à Claire qui partage ses reflexions sur le Zexpertistan.  Sur le même thème, vous pouvez lire l’article d’Ewa “Comment corriger un test – les activités de classe“. Enfin, sous le mot clé petits tutos, vous trouverez différents articles de réflexions sur les pratiques de classe en FLE.

Comme vous, sans doute, j’ai à cœur de faire travailler à mes apprenants toutes les compétences (s’ils le souhaitent).

C’est pourquoi en devoirs, je leur propose systématiquement de faire une production écrite. Ils le font, ils ne le font pas, suivant l’envie, la motivation, le temps mais ils savent qu’il y a cette possibilité. Après, moi, je corrige individuellement et je leur rends. Simple ?

Ben, pas vraiment. Parce que je ne sais pas vous mais moi, ça me pose plein de questions ces productions écrites :
Qu’est-ce que je corrige ? Comment ? Est-ce que je reviens dessus ? Comment ? Quand ? Comment faire pour que les élèves ne reproduisent pas leurs fautes d’une production à l’autre ? Comment faire pour qu’ils sortent de leur zone de confort pour pouvoir utiliser du vocabulaire et des structures plus compliquées ?

Toutes ces questions, je me les suis posées et je me les pose encore.
La réflexion prenant aussi en compte le fait que je ne peux pas passer trop de temps par copie si je veux continuer de proposer à tous mes apprenants de produire chaque semaine (tout en continuant à leur préparer des cours de qualité).
Je ne peux pas me permettre par exemple de leur remplir une grille de type de celles du DELF toutes les semaines.

Donc voici comment je procède :

Chez moi,

  • avec mon stylo rouge (je sais que c’est réac’ le rouge mais c’est quand même bien plus visible au milieu du bleu et du noir), je corrige les choses difficiles, j’entoure les erreurs que les élèves peuvent normalement corriger seuls, ce sera à eux de passer en mode détective pour trouver ce qui ne va pas.
  • avec mon stabilo jaune, je surligne les mots, formulations ou structures qui sont tip-top. Le stabilo ça se voit encore mieux que le rouge et je me dis que c’est vraiment pas mal si ce qu’ils font bien peuvent leur sauter aux yeux !
  • avec mon crayon à papier, je mets des petites barres à côté des erreurs ou des supers trucs sur lesquels j’ai envie de revenir en classe.
  • En fin de production ou dans la marge, je peux mettre des remarques, sur la totalité de la production, sur la structure ou sur le fond.

En cours,

  • Je ne rends pas les productions directement, je commence par faire un retour sur les éléments que j’ai notés. Si j’ai remarqué des difficultés avec le passif, on reparle tous du passif et on fait quelques phrases à l’oral pour le travailler… Si j’ai trouvé une formulation ou un mot super, je le partage avec l’ensemble de la classe en demandant s’ils connaissent des synonymes et/ou la définition.
  • Je leur rends leur copie et leur laisse du temps pour regarder mes corrections, corriger leurs erreurs et poser toutes les questions qu’ils veulent. Je circule dans la classe et n’hésite pas à leur demander s’ils ont des questions, s’ils ont compris telle ou telle remarque. Et pas de problème s’ils veulent s’échanger leurs productions pour voir ce que l’autre a fait. Pour cet étape, je prends mon temps…

Enfin, je leur propose de faire chez eux, pour eux-mêmes deux listes : celle de leurs erreurs qui reviennent souvent et celles des structures et formulations sympa. Le but c’est que pour les prochaines productions, ils vérifient qu’ils n’ont pas refait les mêmes erreurs et qu’ils voient s’ils peuvent recaser de bonnes choses.

Est-ce que c’est une méthode miracle ? Non mais ça marche plutôt bien par chez moi.

Est-ce qu’on peut faire mieux ? Sans doute… C’est bien pour ça que je partage par ici, je serais heureuse d’avoir ton retour, tes remarques, tes idées.

Alors, tu corriges comment les productions écrites, toi ?


Claire Schepers

Prof de FLE depuis 7 ans déjà, j'ai posé mes valises aux Pays-Bas où j'ai créé mon entreprise il y a peu pour pouvoir être vraiment libre de faire ce que je veux : enseigner ici et ailleurs (cours en écoles, en entreprises, chez les gens, par skype), écrire (version "écrivain fantôme" - dans une parfaite traduction mot à mot de l'anglais). En tant qu'enseignante, je m'intéresse notamment à l'approche ludique, aux intelligences multiples, aux TICE, au français précoce (créneau 3/5 ans particulièrement), à la classe inversée, à la formation de formateurs... à la vie ! (Et je regrette souvent que les journées ne fassent pas 48h...)

Un mail par jour pour un mois d'inspiration FLE,

pour les fans des Zexperts, et ceux qui les découvrent.

Votre inscription a été prise en compte. A très vite :)

Pin It on Pinterest