Donnez votre avis !

Aujourd’hui je veux partager quelques idées pour la correction des tests qui se fait en classe. Distribuer les copies et annoncer les résultats, ce n’est pas assez, vous êtes sans aucun doute d’accord avec moi. Il faut une mise en commun (pas trop monotone ni ennuyeuse !). Comment le faire pour que ça soit constructif, motivant et agréable ? Les suggestions que vous allez trouver ci-dessous sont tout à fait subjectives, je suis d’ailleurs curieuse de vos réactions et expériences…

Bon, bref, soyons systématiques.

La phase avant la distribution des tests, c’est une phase ANONYME. Je ne cite jamais les noms, je ne m’adresse à personne directement. Cela permet de créer une relation de confiance, privée de jugements personnels. C’est très important, parce que le test, le résultat, doivent rester moins importants que les connaissances pratiques. Tout ce que je propose ici a pour objectif d’éveiller l’intérêt sur le contenu du test et sur les moyens de se débrouiller avec les tâches proposées, et non seulement sur un résultat personnel.

Avant de distribuer les tests (corrigés par moi la veille ou le matin même à 5 heures ;) je demande aux élèves de…

  • noter sur un papier les trois activités qu’ils ont trouvé les plus difficiles. On discute un peu pour expliquer pourquoi et pour savoir ce qui exactement a été le plus difficile (la consigne ? la thématique ? un point de grammaire particulier ? le degré de créativité ? la durée de l’épreuve insuffisante ? ). C’est un savoir précieux pour la création des épreuves suivantes.

Ensuite,

  • j’explique ce qui a été le plus difficile et le plus intéressant pour moi pendant la correction. Par exemple : j’ai eu du mal à lire certains manuscrits (c’est banal, mais le plus fréquent), quelqu’un a oublié de retourner la page et n’a pas du tout fait le dernier exercice, quelqu’un a compris la consigne de travers, mais le résultat a été si réussi que je n’ai pas pu ne pas attribuer de points… Montrez que vous êtes un être humain et non pas une machine à corriger. Pour moi, en tout cas, c’est essentiel.

Après, (et c’est une phase à laquelle il faut se préparer au préalable) annoncez à la classe que vous allez…

  • noter au tableau un nombre de phrases anonymes, qui comportent une ou plusieurs erreurs syntaxiques, de grammaire ou de vocabulaire. Les phrases donc, vous les choisissez avant (10-12 au maximum), mais vous les notez en temps réel au tableau : cela fait son effet. Chaque élève attend de voir sa phrase, donc le silence et la concentration – d’habitude – sont absolus quand vous écrivez, croyez-moi.

Une fois les phrases notées, proposez à la classe de…

  • se mettre en binômes et de proposer la bonne version. Circulez en classe pour voir les résultats. A la fin, mettes les phrases correctes au tableau. Une autre variante de cette activité est d’inviter une personne au tableau, et c’est elle qui corrige les fautes selon les indications de la classe. Ce sera donc un travail en groupe. Attention! Comme les apprenants ne savent pas où est la faute, vous pouvez parfois vous heurter à des corrections qui rendent la phrase encore plus fautive… Cela dépend bien sûr du niveau général du groupe. Dans ce cas, corrigez jusqu’à l’obtention de la bonne version (ou de plusieurs bonnes versions, pour des erreurs de vocabulaire ou de syntaxe). N’oubliez pas l’humour, ne soyez pas trop sérieux…

Pour mettre en valeur l’orthographe…

  • faites une petite dictée avec des mots où vous avez trouvé des fautes. Prenez-en une dizaine, pas plus. Chaque élève écrit sur un petit papier, puis échange sa copie avec son voisin, qui fait la correction. Demandez aussi de créer de petites phrases avec les mots en question. Faites par la suite une mise en commun au tableau.

Pour souligner l’aspect créatif et si votre test comporte une production libre,

  • lisez à haute voix deux textes que vous trouvez le plus intéressants, le plus drôle ou le mieux écrits. C’est toujours anonyme – toute la classe va pourtant facilement reconnaître l’auteur, grâce à son large sourire.

Après tout cela, distribuez les copies. Félicitez chacun pour une petite chose – oui, c’est possible ! (“J’ai apprécié ton imagination.”, “C’est le meilleur résultat, bravo!”, “J’ai beaucoup ri en lisant ta rédaction.”, “Tu as fait de gros progrès depuis la dernière fois.”, “J’apprécie que tu sois venu pour écrire le test.”)

Voilà, c’est ce que je fais, et ce qui fonctionne bien. Et vous, comment vous procédez ? Nous attendons vos commentaires.

Donnez votre avis !

Ewa Rdzanek

Je suis diplômée de philologie romane à l’Université de Varsovie, professeure de français avec plus de 10 ans d’expérience. Pour enseigner la langue de spécialité aux élèves de niveau avancé, j’ai créé trois programmes d’auteur : « Droit et affaires », « Les affaires revisitées », « Le français juridique cas par cas ». En développant ma réflexion sur les défis du travail de professeur, j’ai crée en 2011 la formation pour les profs « La créativité en cours de FLE », qui fournit les outils pratiques d’éveil créatif pour tous ceux qui veulent éviter le routine dans la transmission du savoir et dans les contacts avec leurs étudiants. Passionnée d’art, j’anime des ateliers de broderie tout en réalisant mes propres œuvres.

Pin It on Pinterest

Un mail par jour pour un mois d'inspiration FLE,

pour les fans des Zexperts, et ceux qui les découvrent.

Votre inscription a été prise en compte. A très vite :)