Donnez votre avis !

Pour lire le déroulé des cours précédents, rendez-vous sous l’étiquette FLE A0.

Cours 22

Ce cours commence sous le signe du poster-jeu “un jour normal”. Les apprenants devaient préparer chacun 5 phrases à partir du poster, et je leur demande donc quelles sont leurs propositions. Il y a bien sûr pas mal de choses créatives et intéressantes, et ça permet de découvrir beaucoup de vocabulaire. Je fais le choix de ne pas utiliser ce document à fond, car il est trop complexe pour eux. Chacun a réussi à faire 5 phrases, cela me suffit. Si les apprenants posent des questions sur des choses trop complexes, je le leur dis franchement et je leur demande de laisser ça de côté pour l’instant. En attendant, ils ont découvert du vocabulaire et c’est une bonne introduction à la thématique des activités quotidiennes que je vais développer parallèlement à cette unité 5 du Nouveau Rond Point 1.

Après ça, je suis l’unité 5. Il y a deux activités que je trouve simple et efficace : 3 et 4 page 52. Le 3 est un sondage sur les goûts des apprenants en termes de vacances (Où, avec qui…), suivi dans l’activité 4 d’une activité audio dans laquelle il faut retrouver les goûts de personnes en fonction de ce qu’ils disent. C’est simple et efficace.

On commence donc par faire l’activité 3, qui est très transparente : chacun remplit le sondage, puis j’explique ce que j’aime pour mes vacances (en débordant un peu de ce que le sondage propose), puis chaque apprenant exprime ce qu’il aime. On fait ensuite l’audio qu’on corrige. Les deux activités s’enchainent très bien.

En devoirs, je demande deux choses : un exercice du cahier d’exercices dans lequel il faut présenter ce que des personnes aiment faire pour les vacances (cet exercice est directement lié à l’activité 2, faite en cours), et préparer une liste de 15 verbes nécessaires pour parler de ses activités quotidiennes.

Petite remarque : on entend en ce moment beaucoup parler du concept de classe inversée“. Le concept est en fait assez basique : la théorie se fait à la maison, et le temps en classe est utilisé pour faire des exercices. Pas besoin d’aller chercher très loin pour mettre ça en place. Ici, en demandant à mes apprenants de chercher chacun 15 verbes, j’évacue le temps de “découverte” du vocabulaire à la maison, et je pourrais me concentrer par la suite sur la pratique et l’utilisation de ces verbes.

Cours 23

Aujourd’hui, on commence pour se chauffer par le maximum de mots en B. Ça faisait longtemps.

Puis, on part sur les activités quotidiennes. J’avais demandé en devoirs de rechercher 15 verbes permettant de décrire ses activités quotidiennes. Je considère donc que les apprenants connaissent déjà quelques éléments à ce sujet, d’autant plus qu’on a également travaillé sur l’affiche FLE “un jour normal”.

Du coup, je pose simplement sur la table une liste de verbes à l’infinitif, sur des papiers découpés, et je leur demande en “groupe” (elles sont trois aujourd’hui) de placer ces verbes dans l’ordre chronologique des activités d’une journée. Pendant ce temps, je suis littéralement allé me faire un café.

Après ça, on vérifie que ça colle. Je m’arrête un peu sur les verbes équivoques comme “être”, “avoir”, “faire” en demandant des précisions : faire quoi, avoir quoi… On se retrouve par exemple avec “être fatigué”, “avoir beaucoup de mails”…

Après, et seulement après, je leur demande quels sont les autres verbes qu’elles ont choisis par elle-même. Je note ces verbes au tableau.

Il aurait probablement été plus profitable de demander aux apprenants de noter les verbes sur des papiers et de mélanger ces papiers à ma propre liste à mettre dans l’ordre chronologique. Mais disons-le, je n’y ai pas pensé :p. C’est la première fois que je procède comme ça. Avant, j’utilisais “Vocabulaire progressif”, le jaune, pour présenter le vocabulaire, mais j’essaie maintenant de me limiter au maximum à du matériel que je crée moi-même ou avec mes collègues des Zexperts.

Puis on passe à autre chose. Je ne me suis pas arrêté sur la conjugaison de ces verbes. J’aurais peut être dû, mais je préfère garder ça pour plus tard. L’idée est qu’on va y revenir encore et encore, donc autant étaler ça au maximum.

A ce niveau, quand vous avez affaire à de grosses quantités de vocabulaire, n’oubliez pas qu’il faut y revenir en permanence sur au moins une dizaine de séances, pour que le cerveau puisse mémoriser les choses non seulement en théorie, mais aussi être capable de mettre en pratique ces apprentissages.

Après ça, on revient sur la seconde partie des devoirs. Un petit exercice écrit qui consiste à décrire les vacances de quelques personnes en fonction d’images. C’est un peu répétitif, à peine mieux que des exercices structuraux, mais :

  • les apprenants aiment ce genre d’exercices car ils peuvent facilement les faire à la maison sans se prendre trop la tête,
  • le fait de pouvoir “avoir bon” à un exercice est satisfaisant,
  • ça permet de réviser la phonétique,
  • certains apprenants arrivent quand même à sortir un peu du cadre et à proposer des choses originales.

Je précise ici que j’estime que les exercices structuraux purs sont très peu profitables à l’apprentissage. Quand j’apprenais l’allemand au lycée, j’étais capable de faire ce genre d’exercice relativement correctement sans comprendre aucunement le sens de ce que j’écrivais. J’estime donc que les exercices à trous tels qu’ils sont souvent pratiqués (“complète avec du, de la ou des” par exemple) n’apportent rien ou presque à la majorité des apprenants. Vous pouvez me fustiger dans les commentaires ;).

Après ça, on fait une petite activité d’interaction où chacun doit poser aux autres des questions sur ce qu’il aime faire pendant les vacances (quand, où, quelles activités…?) Encore une fois, c’est très calqué sur le livre, et on commence par un tour où les apprenants se posent les questions de l’activité 2 du livre. Mais comme j’interdis de poser deux fois la même question, le deuxième tour est plus créatif et commence à être intéressant.

Après ça, on termine par un petit rappel sur les activités quotidiennes, très bref, où je montre la structure interrogative “à quelle heure ?” et la réponse. J’aurais pu ne pas le faire, car c’est présent en contexte dans l’activité suivante, mais j’ai eu une hésitation (aurai-je le temps de faire l’activité ?) et mon hésitation m’a fait me lancer là-dedans, avant que je ne revienne sur le droit chemin ;)

La dernière activité, c’est celle que vous trouverez sur La Boutique FLE (gratuitement téléchargeable) sous le titre “organiser un rendez-vous“. Nous commençons par faire le dialogue multiple, nous imaginons quelques propositions saugrenues, et je donne la suite à préparer en devoirs : préparer son emploi du temps de la semaine pour se préparer à l’activité d’interaction au cours de laquelle il faudra prendre rendez-vous avec les autres membres du groupe.

Et voilà, c’est déjà fini. Comme toujours, vos commentaires, propositions complémentaires et réflexions sont les bienvenus. A bientôt pour les cours suivants !

Donnez votre avis !

Benoit Villette

Depuis déjà 10 ans dans le FLE comme formateur et formateur de formateurs. Je m'intéresse à l'innovation dans les pratiques pédagogiques, la pédagogie de projet, les simulations globales. Je milite pour une approche plus humaine des apprenants. Je suis en charge des séjours linguistiques France Horizons, animés par les Zexperts.

Un mail par jour pour un mois d'inspiration FLE,

pour les fans des Zexperts, et ceux qui les découvrent.

Votre inscription a été prise en compte. A très vite :)