On quitte peu à peu l’unité 4 et on arrive sur la 5. On va parler vacances, tourisme, pouvoir, devoir et vouloir. Mon unité préférée dans Rond Point 1 !

Pour ceux qui découvrent cette série d’articles, vous pouvez lire tout le suivi de ce cours adulte A0, depuis le premier cours, et probablement jusqu’au 30e.

Cours 20 :

On commence donc par corriger les devoirs.

Trois exercices du cahier d’exos, ce n’est pas dans mes habitudes. Mais bon, ces exercices sont assez intéressants et permettent de réviser pas mal de structures autour de l’interrogation. Mais ils sont plutôt longs. Or, c’est du déjà fait, donc je préfère laisser aux apprenants la possibilité de travailler là dessus en autonomie, notamment sur les audios. On n’a plus qu’à corriger.

Dans la pratique, la correction de tout ça nous a bien pris 30 minutes. Les audios se sont révélés trop difficile pour mes apprenants. Dans le cas de l’interview de Cyrano de Bergerac, les “meilleurs” ont réussi à trouver la majorité des réponses. L’interview d’Olivia Ruiz était plus ardue. Dans les deux cas, les apprenants qui ont des difficultés ont jeté l’éponge très vite. C’était donc une erreur de ma part, car même si l’exercice était intéressant, l’effet a plutôt été décourageant.

Du coup, on passe rapidement à l’activité 5 p44 dans le livre. Cette activité me faisait un peu peur et j’ai toujours eu tendance à la sauter, car je trouvais son intérêt limité. Il s’agit de regarder une image où différents membres d’une famille réalisent différentes activités. On observe 30 secondes, puis on cache le dessin et on a une liste de question : qui fait du jardinage ? Qui fait du rugby ?

J’avais un peu peur de la réaction des apprenants, mais en fait, ça a très bien marché. Et du coup, on revoit la question “qui ?”, les membres de la famille, et surtout on découvre le verbe “faire”. L’activité ne dure pas longtemps, mais ça marche bien et ça réchauffe.

On reste dans le livre, p 45. L’activité proposée est une activité sur les stéréotypes. Il faut faire des phrases sur les français, les allemands… c’est en fait assez créatif, drôle et ça défoule. Je leur ai laissé 5 minutes de travail en autonomie, et ils ont réussi à produire des phrases intéressantes, en se basant principalement sur des éléments connus. Bref, petit à petit, ils commencent vraiment à faire des phrases et ont de plus en plus de liberté. Belle réussite, malgré les devoirs qui étaient trop difficiles.

Pour finir,  j’aborde l’unité 5. Je commence par dessiner une carte de France au tableau, et je demande s’ils sont capables de mettre des éléments géographiques sur cette carte (ville, autres pays). Pour le coup, ils ont été mauvais, mais on a bien ri ;) On ouvre alors le livre sur l’unité 5. Une carte de France présente 5 villes et 9 activités qu’on peut réaliser pendant les vacances (faire du ski…). La première activité consiste à associer les activités aux villes, en faisant des phrases du type “A Paris, on peut… visiter des musées”. Ca ne pose pas de problèmes, on fait un petit tour et c’est la fin du cours.

En devoirs, je leur demande de réaliser l’interview d’une personne parlant français dans l’entreprise, sur le modèle proposé page 46-47. L’idée est de poser des questions pour connaitre la personnalité de quelqu’un, et de noter ses réponses. Ca ne casse pas de briques, mais dans cette entreprise, ça peut amener à des contacts en français avec les francophones de la boite. Donc je tente.

Je distribue également un document tiré de la grammaire progressive débutant (orange) qui présente les verbes devoir, pouvoir et vouloir. Je leur demande de regarder un peu comment ça marche, et de faire les exos s’ils le souhaitent.

 

Cours 21 :

On commence ce cours par la correction de l’interview. Une seule apprenante a eu le courage d’aller parler à quelqu’un de l’entreprise pour lui poser des questions. Son interview est bien préparée, les réponses notées. Tant mieux pour elle, elle a sûrement progressé en faisant cela. Dommage pour les autres, mais c’était prévisible, car pour aller parler en français, il faut encore prendre son courage à deux mains.

On s’arrête également sur pouvoir, devoir et vouloir, pour répondre à quelques questions, notamment phonétiques. Mais les exercices ne sont pas bien conçus, je trouve, donc je ne veux pas passer de temps dessus. Je vais plutôt proposer de pratiquer cela au fur et à mesure des cours.

Il nous reste du temps pour reprendre l’activité 1 de l’unité 5, abordée au cours précédent. On refait un tour de table pour associer des activités à des villes. J’en profite pour moduler “on peut” en ajoutant “on ne peut pas”. Ca ajoute un peu de piment. Heureusement, parce que refaire deux fois la même activité, mes apprenants n’aiment pas trop ça en général.

On enchaîne sur l’activité 2 qui est très liée à l’activité 1, mais à travers un document audio qui présente ce que 3 personnes aiment et n’aiment pas faire pendant les vacances. Il faut juste noter leurs goûts. Ca fonctionne bien.

Le document sonne très authentique. C’est une activité classique, mais comme l’audio est de qualité, ça habitue les apprenants à écouter du français “réel”. (Si vous avez ça sous la main, vous pouvez comparer cet audio avec celui que j’ai utilisé pour découvrir “j’aime” et “je n’aime pas” dans un cours précédent, tiré de Connexions 1 (100% questions). La différence d’authenticité est frappante, c’est le moins qu’on puisse dire.)

Pour finir, je distribue le poster “un jour normal“, imprimé en couleurs sur la photocopieuse de l’entreprise :p Mon objectif est de leur faire découvrir du vocabulaire autour des activités quotidiennes, mais bien sûr sans exploiter à fond le poster. A ce niveau, je leur demande juste de réussir à proposer 5 phrases à partir du poster. L’aspect visuel de cette ressource les a très clairement attirés, et ils se sont rivés au poster. J’ai du leur signaler que le cours était fini.

Et c’est tout pour cette fois. A bientôt pour la suite. Comme d’habitude, les commentaires et questions sont les bienvenus.


Benoit Villette

Je suis formateur FLE (Master FLE et PGCE) depuis plus de 10 ans. J’aime l’approche actionelle, l’humour en cours et la nouveauté.

Un mail par jour pour un mois d'inspiration FLE,

pour les fans des Zexperts, et ceux qui les découvrent.

Votre inscription a été prise en compte. A très vite :)