Les titres de presse… pour créer une nouvelle réalité
Ewa Rdzanek
1 avril 2016
B1, B2, C1

Les titres de presse… pour créer une nouvelle réalité

Ah oui, aujourd’hui je vous présente une activité que Benoît appellerait sûrement “très Ewa”, mais je n’y peux rien, mes chers professeurs. J’adore la presse et j’adore la langue écrite, et comme dernièrement une artiste polonaise m’a inspirée, je m’empresse de partager avec vous cette idée – à mon avis – formidable et en même temps tellement simple.

Quand vous abordez le sujet de la presse et des médias, le sujet bateau présent dans toutes les méthodes à partir du niveau A2, proposez aux élèves de “Créer une nouvelle réalité” en utilisant les titres de presse existants. Comment le faire? Il faut avoir des ciseaux, de la colle et du papier blanc. Oui, ce que je vous propose, c’est une sorte de collage.

Pour le faire, préparez au minimum une trentaine de titres de presse. Vous pouvez les découper directement d’un journal ou d’un magazine, ou faire un copier-coller dans votre word si vous n’achetez plus les versions papier (oh, que c’est obsolète, que c’est triste). Je vous ai préparé une petite sélection que vous pourrez utiliser tout de suite, vous la trouverez ci-dessous.

titres-de-presse

Mettez tous les titres au milieu de la table, pour que les élèves puissent les lire et poser éventuellement des questions sur le vocabulaire. Soyez ouverts à de petits échanges autour des événements dont les titres parlent : donnez la possibilité de poser des questions ou d’exprimer son opinion.

Puis, annoncez que la classe va recréer la réalité. Ah oui, juste comme ça. Divisez la classe en binômes, puis prenez une paire de ciseaux et (bien sûr, ce n’est pas tout à fait spontané, mais vous devez faire semblant), coupez un ou deux titres et recréez-en un autre, juste pour donner un exemple. Moi, je proposerais:

“Un robot raciste et antisémite pour battre Donald Trump”

ou

“Passez une nuit en tête à tête avec un panda topless sur Instagram”. En un mot, encouragez des idées drôles, absurdes, politiquement incorrectes, voire poétiques (“L’Euro: la douce obsession”…).

Pour faire des associations, vos élèves vont devoir non seulement faire attention à la syntaxe et au sens des mots, mais aussi à la construction grammaticale! Permettez-leur de s’amuser et d’expérimenter en formulant deux ou trois titres. Circulez en classe pour voir si les propositions sont acceptables au niveau linguistique.

Ensuite, chaque binôme présente ses titres au reste de la classe en expliquant oralement quel est le contenu de l’article que l’on pourrait trouver dessous. Bien évidemment, c’est un bon point de départ pour une petite expression écrite relatant un fait divers, où vous imposerez l’utilisation des temps du passé et de la voix passive, comme il faut.

Ce que j’aime bien, c’est coller les titres sur une grande feuille de papier et l’afficher sur le mur de votre classe.

Et si vous adorez cette ambiance et que votre classe aime la littérature, proposez aux élèves un concours de poésie surréaliste, pour laquelle ils utiliseront les mots découpés des titres. Avec une paire de ciseaux, de la colle et une feuille blanche on peut faire des miracles. Respirez donc, chacun aime jouer un peu. Même un robot, avec piano et trompette.

Et, j’oubliais… partagez dans les commentaires les meilleures phrases de vos élèves. Amusez-vous bien!

Ewa Rdzanek

Ewa Rdzanek

Je suis prof de FLE depuis 2002. Comme je m'ennuie vite, je cherche toujours à rompre la monotonie pendant les cours et j'espère encourager les profs à faire de même, pour plus de joie, de surprises et d'efficacité dans l'apprentissage.

13 Commentaires

  1. Aline Dornier

    Excellente idée! J’ai très envie d’essayer! Je me rends compte à quel point les élèves aiment jouer avec la langue. Ce type de jeu les fait parler, les désinhibe, crée une bonne ambiance et des situations amusantes. Bravo!

  2. Gabrielle

    Une belle alternative aux activités de rédaction souvent proposées à partir de titres ennuyeux et peu inspirants!

  3. pauleau anne marie

    Bravo! C’est drôle en effet.
    N’avez vous par rencontré de difficultés à trouver suffisamment de verbes?Les titres en font souvent l’économie.
    Pour les apprenants qui n’auraient pas le sens de la fantaisie ou se sentiraient bloqués en termes d’imagination, on peut, parmi les pistes et les consignes, proposer que les “acteurs” évoqués dans ces nouvelles soient des animaux de zoo ou des extra-terrestres ou des robots…
    je dois travailler sur la presse la semaine prochaine. J’envisageais justement de travailler sur les “unes” (cf le site: revue2presse.fr) . je vais sans doute oser le “déjantage” …
    Comme toujours, Merci aux zexperts et zexpertes!

  4. Sylvie Aubry

    Bonjour,

    cela m´a rappelé une idée un peu semblable mais encore plus simple que j´ai mise en oeuvre il y a quelques mois (Je tiens un cours de conversation pour adultes en Allemagne à la VHS).
    J´ai distribué 3 cartes vides aux participants (Environ 10 personnes). Chacun a écrit 3 mots qui lui passaient par la tête (un sur chaque carte). Puis on a retourné et mélangé les cartes. Ensuite chacun a pioché 3 cartes. A partir ce cela on a brodé une histoire complète, a tour de rôle chacun utilisant les 3 mots piochés et inventant une phrase. L´ordre s´est créé très naturellement, au fur et à mesure l´un ou l´autre était soudainement inspiré. Le résultat était assez spectaculaire. On ne peut pas imaginer à quel point avec des mots qui apparemment n´ont rien à voir avec les autres on peut arriver à créer un texte qui a un sens. Et on a bien rigolé!

  5. alicia ( Buenos Aires)

    Excellent travail ce matin. Très bonne idée. Cela m’a fait rappeler quand j’étais petite fille et il fallait découper des journaux. Mes étudiants ont adoré. On a travaillé avec des journaux authentiques du Canada, de l’Haiti et de Nouméa que je conservais précieusement mais cela a valu le coup. Dix mille fois merci pour les idées

  6. Caroline

    Bonjour,
    Activité testée aujourd’hui avec des A2-B1, pour clore une séquence sur la presse et l’information. Ça a très bien fonctionné, après avoir classé les titres en rubriques de journal, on les a recréés (j’avais demandé trois idées par étudiant, vu que c’est un tout petit groupe), puis chacun a choisi son préféré et a rédigé un petit fait divers, et on a voté pour le plus original à la fin. Merci et bon anniversaire ;)
    Petit florilège: “Même un robot peut devenir le plan B des Républicains”, “Passez une nuit en tête à tête avec Betsy Jolas, 89 ans”, “Marathon de Paris: un désastre politique majeur”, et ma préférée: “Déchéance: François Hollande provocant et topless sur Instagram”, je vous laisse imaginer l’article :D

  7. Nina

    Un grand merci pour cette activité! Elle a très bien fonctionné, que ça soit en classe ou en cours privé.

  8. Myriam

    Testé avec un groupe B1 pour compléter notre séquence sur les médias, le passif et la nominalisation, et grandement approuvé! Mes étudiants ont aimé inventer leur propre histoire, s’amuser avec des titres plus ou moins sérieux et on a beaucoup rigolé! Voici un petit florilège de leurs titres très créatifs:

    – bientôt un petit Donald Trump made in France?
    – le petit panda le plus chic de Paris
    – Betsy Jolas, 89 ans, avec des troubles bipolaires, fait son mea culpa
    – François Hollande topless sur instagram

    Merci encore pour cette très bonne idée! :)

Trackbacks/Pingbacks

  1. La presse en classe de FLE | Pearltrees - […] aux textes. Les titres de presse… pour créer une nouvelle réalité. Ah oui, aujourd’hui je vous présente une activité…
  2. Ressources jeux FLE - Jeux FLE | Pearltrees - […] Règles du jeu : • Pour jouer au jeu, les joueurs ont besoin d’un ou deux dés. • Ils…
  3. Activités ludiques | Pearltrees - […] Les titres de presse… pour créer une nouvelle réalité. Ah oui, aujourd’hui je vous présente une activité que Benoît…

Soumettre un commentaire