Ah oui, aujourd’hui je vous présente une activité que Benoît appellerait sûrement “très Ewa”, mais je n’y peux rien, mes chers professeurs. J’adore la presse et j’adore la langue écrite, et comme dernièrement une artiste polonaise m’a inspirée, je m’empresse de partager avec vous cette idée – à mon avis – formidable et en même temps tellement simple.

Quand vous abordez le sujet de la presse et des médias, le sujet bateau présent dans toutes les méthodes à partir du niveau A2, proposez aux élèves de “Créer une nouvelle réalité” en utilisant les titres de presse existants. Comment le faire? Il faut avoir des ciseaux, de la colle et du papier blanc. Oui, ce que je vous propose, c’est une sorte de collage.

Pour le faire, préparez au minimum une trentaine de titres de presse. Vous pouvez les découper directement d’un journal ou d’un magazine, ou faire un copier-coller dans votre word si vous n’achetez plus les versions papier (oh, que c’est obsolète, que c’est triste). Je vous ai préparé une petite sélection que vous pourrez utiliser tout de suite, vous la trouverez ci-dessous.

Mettez tous les titres au milieu de la table, pour que les élèves puissent les lire et poser éventuellement des questions sur le vocabulaire. Soyez ouverts à de petits échanges autour des événements dont les titres parlent : donnez la possibilité de poser des questions ou d’exprimer son opinion.

Puis, annoncez que la classe va recréer la réalité. Ah oui, juste comme ça. Divisez la classe en binômes, puis prenez une paire de ciseaux et (bien sûr, ce n’est pas tout à fait spontané, mais vous devez faire semblant), coupez un ou deux titres et recréez-en un autre, juste pour donner un exemple. Moi, je proposerais:

“Un robot raciste et antisémite pour battre Donald Trump”

ou

“Passez une nuit en tête à tête avec un panda topless sur Instagram”. En un mot, encouragez des idées drôles, absurdes, politiquement incorrectes, voire poétiques (“L’Euro: la douce obsession”…).

Pour faire des associations, vos élèves vont devoir non seulement faire attention à la syntaxe et au sens des mots, mais aussi à la construction grammaticale! Permettez-leur de s’amuser et d’expérimenter en formulant deux ou trois titres. Circulez en classe pour voir si les propositions sont acceptables au niveau linguistique.

Ensuite, chaque binôme présente ses titres au reste de la classe en expliquant oralement quel est le contenu de l’article que l’on pourrait trouver dessous. Bien évidemment, c’est un bon point de départ pour une petite expression écrite relatant un fait divers, où vous imposerez l’utilisation des temps du passé et de la voix passive, comme il faut.

Ce que j’aime bien, c’est coller les titres sur une grande feuille de papier et l’afficher sur le mur de votre classe.

Et si vous adorez cette ambiance et que votre classe aime la littérature, proposez aux élèves un concours de poésie surréaliste, pour laquelle ils utiliseront les mots découpés des titres. Avec une paire de ciseaux, de la colle et une feuille blanche on peut faire des miracles. Respirez donc, chacun aime jouer un peu. Même un robot, avec piano et trompette.

Et, j’oubliais… partagez dans les commentaires les meilleures phrases de vos élèves. Amusez-vous bien!


Ewa Rdzanek

Je suis prof de FLE depuis 2002. Comme je m'ennuie vite, je cherche toujours à rompre la monotonie pendant les cours et j'espère encourager les profs à faire de même, pour plus de joie, de surprises et d'efficacité dans l'apprentissage.

Un mail par jour pour un mois d'inspiration FLE,

pour les fans des Zexperts, et ceux qui les découvrent.

Votre inscription a été prise en compte. A très vite :)