Un support d’apprentissage apparemment controversé: en réalité, vous n’utilisez que les chiffres de 1 à 5 et cinq noms de couleurs. Pourtant, c’est une révélation totale.

C’est Maxime qui m’a prêté ce jeu. On s’est assez longtemps demandé comment l’utiliser en classe, vu qu’il est peu linguistique. Finalement, j’ai osé (j’adore oser).

Hanabi est un jeu coopératif dans lequel tous les joueurs gagnent ou perdent ensemble. L’objectif est de créer un feu d’artifice avec des cartes numérotées et de différentes couleurs. Aucun des joueurs ne voit ses propres cartes. Il ne joue que grâce aux informations fournis par les autres. Le groupe dispose d’un “budget” commun (jetons bleus), qu’il dépense ou récupère selon les actions entreprises. Il y a aussi trois jetons rouges: chaque erreur vaut un jeton, et si on en commet trois, le jeu est fini

Pour résumer : dans ce jeu, l’intérêt du groupe devient une priorité, tandis que toute concurrence entre les joueurs s’efface. Le plaisir de victoire est donc partagé, tout comme le chagrin de l’échec (je l’ai vu, je l’ai vécu!:)

Je me permets donc d’expliquer pourquoi je vous parle de tout cela. L’utilisation de ce jeu a une fonction thérapeutique dans chaque groupe, difficile ou adorable, fort ou moyen, un groupe que vous adorez ou préférez ne pas voir.

  • Il est simple au niveau linguistique, et pourtant son déroulement et son résultat ne sont pas frustrants à cause de leur banalité (ce n’est pas ce sentiment: “avec tant de peine, j’ai réussi à acheter une baguette, eh bien bravo”, c’est: “on fait un feu d’artifice ensemble, je ne veux pas merder!”)
  • C’est de la communication pure et naturelle. Sans elle, il n’y a pas de jeu.
  • Il déclenche de vraies émotions. On en a besoin aussi en dehors des débats et des sujets controversés.
  • C’est un moment de convivialité: dans ce jeu il faut se regarder dans les yeux, comprendre ce qui n’est pas dit… Attention aux flirts!
  • Chaque partie est différente. Et nous, les profs conscients, nous savons que c’est importants aussi pour notre hygiène psychique.
  • Hanabi marche le mieux avec des débutants. Si vous interdisez strictement l’utilisation de leur langue natale, ils ne peuvent plus dire: Rappelle-moi ce que tu disais il y a trois minutes…
  • Hanabi fait marcher les deux hémisphères. On a parfois besoin d’un peu de réflexion logique.

 

Que faire avec Hanabi  ?
  • Proposer comme un brise-glace.
  • Proposer aux débutants après un mois d’apprentissage au rythme pas trop soutenu, pour augmenter leur motivation et confiance en soi (je communique!)
  • Proposer dans un groupe (peu importe le niveau) qui a du mal à effectuer des tâches communes. Après, discuter sur les possibilités de réutilisation des méthodes pareilles en classe (entraide, communication).
  • Jouer à ce jeu juste avant une grande tache à réaliser ensemble. Observer les réactions et les comportements.
  • Proposer comme détente après un test.

A consommer avec modération. Utilisé une fois, Hanabi devient un moment mémorable, sage et instructif. Utilisé dix fois, il devient le certificat de votre fainéantise. Bon courage!

logo-phili_webmediumVous pouvez commander ce jeu sur le site de vente en ligne Philibert. Livraison rapide à l’étranger, grand choix de jeux, colis bien emballés…après quelques déboires avec d’autres sites nous ne commandons plus qu’ici !

 

Retrouvez des activités encore plus complètes sur La Boutique FLE: des jeux, des fiches prêtes à l’emploi, des actes de paroles, des packs de conversation et bien plus encore…

Ewa Rdzanek

Je suis prof de FLE depuis 2002. Comme je m'ennuie vite, je cherche toujours à rompre la monotonie pendant les cours et j'espère encourager les profs à faire de même, pour plus de joie, de surprises et d'efficacité dans l'apprentissage.

Un mail par jour pour un mois d'inspiration FLE,

pour les fans des Zexperts, et ceux qui les découvrent.

Votre inscription a été prise en compte. A très vite :)

Pin It on Pinterest