Mettez à profit des sites qui ne sont pas classés FLE, vous serez étonnés de leur force inspiratrice !

 

Je ne me sens pas à l’aise avec des activités modèles, présentant des personnes qui n’existent pas, des problèmes élaborés pour les besoins de la tache, des phrases artificielles et de la langue de bois (cela ne concerne absolument pas une de nos dernières publications ;)).

Aujourd’hui, je ne vous présente pas vraiment une activité (même si…) mais plutôt un ensemble d’idées et d’ astuces pour mettre plus de vie dans vos cours de FOS, ou même votre simulation globale pour le FOS, si vous vous êtes lancé dans l’aventure.

Il faut un peu devenir entrepreneur (si vous ne l’êtes pas encore) et se familiariser avec des sites internet dédiés aux entrepreneurs. Écoutez leurs discours et invitez-les dans votre salle de classe, pour qu’ils deviennent vos alliés. Pour cela, le site que je vous recommande, c’est

http://www.salonmicroentreprises.com/

En plus d’une multitude d’articles, vous y trouverez entre autres (je vous donne tout de suite l’application éventuelle) :

  • une liste d’entreprises exposantes classées par catégorie (c’est une liste de vocabulaire interactive)
  • une liste d’intervenants, chaque nom muni de CV (cela stimule l’échange, parmi vos élèves vous trouverez peut-être des individus au parcours similaire…)
  • des conférences et des podcasts à écouter en ligne ou à télécharger gratuitement (c’est un répertoire de sujets de débat ou de dissertation, on peut les consulter avant de réaliser une activité en classe pour l’inspiration ou après, pour confronter). Quelques titres: “Les clés de succès numériques des entrepreneurs”, “Soirée networking au féminin”, “Entreprendre, regards croisés sur les leviers du succès”…
  • des vidéos-interviews très sympas avec des stars du milieu, du chef de cuisine jusqu’au boss d’une entreprise de traitement de déchets, disponibles sur un canal de YouTube

(C’est une vraie décharge électrique. Quand je regarde ces vidéos, je me demande pourquoi je ne me suis pas lancée dans le business ! Ça donne pas mal d’énergie aux cours, surtout ceux pendant lesquels vous demandez aux élèves de lancer  des idées pour leurs propres entreprises).

Ne négligez pas l’aspect civilisationnel : ces personnes représentent des boîtes connues et emblématiques en France, à force de les découvrir, vos élèves franchiront rapidement et inévitablement le niveau “les affaires en France c’est quelques marques de voiture, le vin et la  Société Générale“.

Prenons la vidéo suivante: une interview avec Orianne Garcia (ce n’est pas une vidéo de première fraîcheur, mais elle est particulièrement ravissante)

Je me suis amusée à faire une fiche de compréhension orale très simple pour ce document, assortie d’une mini-liste de vocabulaire. Donnez-la à vos élèves et travaillez de manière classique.

Telecharger (PDF, 283KB)

 

Avec cette interview, vous recevez et vous travaillez:

  • du vocabulaire concret, cru et contextualisé
  • un contexte réel
  • un point de départ pour un débat. Par exemple: “Dans quelle mesure une idée spontanée peut-elle devenir un business durable et rentable? Quelles sont les conditions de sa réussite? Argumentez et donnez des exemples.” Restez ouvert aux suggestions et remarques de vos élèves. Les spécialistes sont capables de lancer eux-mêmes pas mal d’échanges intéressants.

Vous pouvez prolonger l’activité et :

  • concevoir une campagne publicitaire pour un des produits/services de l’entreprise en question
  • adresser à un autre entrepreneur une proposition de fusion
  • prévoir l’activité de l’entreprise / l’entrepreneur en question dans 10 ans
  • porter plainte devant le Tribunal pour l’atteinte à votre brevet/propriété intellectuelle (à quoi sert l’imagination ? :))
  • imaginer la faillite de l’entreprise (non, on n’est pas jaloux)
  • trouver ses homologues (s’ils existent) dans votre pays

 

Les interviews, qui sont courtes et concrètes, peuvent être utilisées pour faire un… collage. Oui !  Prenez deux personnalités (plus au moins au hasard), regardez avec votre classe ce qu’ils ont à dire et posez la question:

  • quel type d’entreprise pourraient-ils lancer ensemble?

A chaque fois, insistez sur l’utilisation du vocabulaire approprié et profitez au maximum des connaissances extralinguistiques de vos élèves (s’ils sont économistes ou juristes, ou encore financiers, vous n’avez qu’à les corriger, le contenu des débats sera particulièrement intéressant).

N’hésitez pas à imposer aux élèves des recherches autonomes sur le site, en choisissant un domaine ou un projet précis.

Des documents authentiques et vos propres activités créées à la base, c’est peut-être un peu plus de travail, mais n’oubliez pas que le professeur ne doit pas arrêter d’apprendre.

On vient de voir un site avec des personnes et leurs idées. Pour finir, je vous en rajoute un autre, grâce auquel vous en apprendrez un peu plus sur des concepts aussi compliqués que la bourse ou la financiarisation des entreprises, et tout cela de manière légère et simple comme… un dessin. Benoit prépare déjà un article avec des applications pédagogiques à partir de ces vidéos super pratiques pour un prof lancé dans le FOS:

http://dessinemoileco.com/

A suivre !

Retrouvez des activités encore plus complètes sur La Boutique FLE: des jeux, des fiches prêtes à l’emploi, des actes de paroles, des packs de conversation et bien plus encore…

Ewa Rdzanek

Je suis prof de FLE depuis 2002. Comme je m'ennuie vite, je cherche toujours à rompre la monotonie pendant les cours et j'espère encourager les profs à faire de même, pour plus de joie, de surprises et d'efficacité dans l'apprentissage.

Un mail par jour pour un mois d'inspiration FLE,

pour les fans des Zexperts, et ceux qui les découvrent.

Votre inscription a été prise en compte. A très vite :)