Le jeu du plus-que-parfait

Un jeu pour systématiser et réviser l’emploi du plus-que-parfait !

Auteur : Maxime Girard
Niveau : A2, B1, B2
Type de fichier :
UGS : ZM-01-02-19 Catégories : , , , , , Étiquettes : , , , , , , ,
(3 avis client)

2,50

Le jeu du plus-que-parfait est un jeu qui permet de systématiser l’emploi du plus-que-parfait pour marquer l’antériorité d’un fait passé par rapport à un autre. Le jeu permet d’insister sur un de ses emplois les plus courants : expliquer un fait passé par un fait plus ancien.

Le jeu est constitué de cartes QUESTIONS. Sur chacune se trouve une question à l’imparfait ou au passé composé suivie de 5 verbes à l’infinitif, chacun étant associé à un nombre de points (de 1 à 5 points). Le principe de base du jeu est de conjuguer un des verbes de la carte au plus-que-parfait pour répondre à la question en formulant oralement une phrase. Plus le verbe est difficile à utiliser (parce qu’il n’a apparemment pas ou peu de rapport avec la question et son contexte), plus il fait gagner de points à l’apprenant.

Ce jeu peut s’employer du niveau A2 au niveau B2. 6 variantes différentes de jeux vous sont proposées.

C’est un jeu simple à mettre en place et stimulant pour les apprenants. Testé en classe et approuvé !

Le jeu au format ZIP contient :

  • un PDF de 20 pages avec les explications des 6 variantes de jeu et tous les éléments à imprimer et découper (66 cartes QUESTIONS, 66 cartes QUESTIONS BIS, 92 cartes ÉLÉMENTS, 5 DISQUES, une cible PARCE QUE…)
  • un dossier IMAGES CARTES regroupant toutes les cartes sous forme de fichiers .jpg séparés. Cela vous permet d’utiliser les cartes au format numérique et multiplie les possibilités d’emploi : jouer pendant vos cours en ligneprojeter les cartes en classe à l’aide d’un rétroprojecteur, un tableau interactif ou sur un écran d’ordinateur , faire une sélection de cartes à imprimer pour limiter le découpage, etc.

3 reviews for Le jeu du plus-que-parfait

  1. Simon (client confirmé)

    Si je peux me permettre, je mets un petit bémol sur la variante 1 que j’ai testée ce matin .

    En fait les questions des cartes, en soi, n’implique pas de plus que parfait dans la réponse.
    Ex: pourquoi avait-il la main bandée en arrivant au travail ?

    Personnellement, je ne répondrai jamais avec du plus que parfait à cette question.
    Ex: parce qu’il s’est brûlé en préparant le petit déjeuner.

    Je trouve que son emploi nécessite une expression introductive.

    Donc en classe ce matin, car je voyais que les étudiants s’emmelaient les pinceaux, et moi aussi, je les ai forcés à introduire leur réponse par: “parce que la veille…”

    Et encore… Je re-reflechis en ce moment même, en tapant ces lignes, et je n’y trouve plus de sens…

    Bref, il va falloir que je ré-éclaircisse mes lanternes car je pense que l’activité les a plus embrouillés qu’autre chose.

    Je trouve que dans cette phrase, l’utilisation est claire: “Quand je suis arrivé à l’école, les cours avaient déjà commencé.”
    Le “quand” aide beaucoup.

    Mais dans de très nombreuses cartes, même dans les exemples utilisés page 1…ça fait un peu flop…
    Ex: pourquoi Paul avait les dents sales ce matin?
    Rep: parce qu’il avait mangé du chocolat.

    Je ne dirais jamais ça moi.

    Rep: parce que quand il est entré dans la salle de bain ce matin, il s’est rendu compte qu’il avait oublié sa brosse à dents chez sa copine la veille.

    Hmmm… Expressions introductives? Un long contexte?…

    Bref, voilà, je voulais apporter mon doute à l’activité en l’état.

    • Maxime Girard

      Bonjour Simon,
      merci pour votre retour !
      Quand je me sers de ce jeu, en général, les élèves utilisent d’eux-mêmes le plus-que-parfait et, s’ils ne le font pas, je leur impose des expressions de temps comme celles que vous avez indiquées (la veille, un peu plus tôt…).
      Je pense que c’est aussi intéressant que les apprenants comprennent que l’usage du PQP n’est pas forcément obligatoire. A mon avis, il est surreprésenté dans les manuels par rapport à l’usage qu’on en fait en français. L’antériorité est souvent implicite dans la pratique et le PQP arrive alors quand il y a une confusion possible.
      Si nous faisons une mise à jour, nous allons essayer d’intégrer d’une manière ou d’une autre des expressions de temps qui amènent plus facilement l’usage du PQP. Par exemple, sur chaque carte, une expression de temps différente à utiliser pour répondre à la question (si on trouve de la place car les cartes sont déjà bien remplies…).

      Bonne journée,

  2. CHRISTINE

    je trouve tous vos jeux fantastiques! toutefois ils me posent presque tous un grand problème pratique, car je donne la plupart de mes cours en ligne. avez-vous des suggestions comment s’y mettre avec la barrière de l’écran? avec toutes ces cartes c’est très compliqué ;-)

    • Maxime Girard

      Bonjour, pour un cours en ligne, je choisirais la variante la plus simple (qui ne nécessite qu’un seul type de cartes, les cartes QUESTIONS), je partagerais une page de cartes avec mon apprenant et je lui demanderais d’essayer de faire le maximum de points pour chaque carte. A mon avis, c’est simple à faire. Voilà:)

  3. Patricia (client confirmé)

    J’ai testé ce jeu aujourd’hui avec mes étudiants B1+ et ils ont a-do-ré !! Rien de tel qu’un bon fou rire pour finir une classe consacrée aux temps du passé et au plus-que-parfait en particulier ! Ils ont tous tenté les 5 points et ont relevé le défi avec brio :) Merci à vous tous pour cet outil qui deviendra sans aucun doute un de mes incontournables !

Ajouter un commentaire

Le lien de téléchargement de cette ressource est valable deux mois.

7 personnes vivent de la création de ces ressources. Pour que cela puisse continuer, procurez-vous légalement nos ressources et encouragez vos collègues à faire de même. Merci de votre soutien et de votre confiance :)