Salut ! Nous démarrons aujourd’hui une série d’articles d’analyse sur une sélection subjective des manuels les plus intéressants pour les différents niveaux du CECR. Précision importante : notre point de vue n’engage que nous et est intimement lié à notre pratique ! A vous de vous faire votre propre avis.  Sur le grill aujourd’hui : Alter Ego Plus 1.

Remarque : Nous espérons bien  que ces articles déclencheront des discussions dans les commentaires pour une réflexion plus large sur les manuels aujourd’hui disponibles en FLE. Venez partager votre expérience et votre point de vue!

Alter Ego Plus 1 est un manuel publié par hachette FLE et paru en 2012.  Plus d’infos et des extraits de l’ouvrage sur le site officiel de l’éditeur.

J’avais un a-priori très négatif sur cette méthode car le premier manuel que j’ai utilisé en tant que prof de FLE fut Alter Ego 3 et j’en garde un très  mauvais souvenir. Nous aurons surement l’occasion d’en reparler dans un prochain article… J’ai cependant été agréablement surpris par Alter Ego Plus 1!

J’ai eu l’occasion de me servir de cette méthode pour des cours individuels et voici mon point de vue :

 

Les points positifs:
  • Alter Ego Plus 1 c’est du solide : mise en page soignée, séquences pédagogiques travaillées en profondeur et réglées comme une horlogerie suisse, nombreux documents,…on sent qu’il y a du travail derrière. Pas étonnant car Hachette, mastodonte du FLE, peut sans doute se permettre d’investir plus que quiconque dans sa méthode phare.
  • une méthode vraiment progressive : les unités respectent vraiment le principe de l’apprentissage en spirale, la progression est bien pensée. En résumé, chaque nouvelle leçon reprend les éléments des précédentes et ajoute des éléments nouveaux. Pas de gros bond en avant trop hâtif. On peut quasiment suivre à la lettre le déroulement sans se poser de questions. C’est assez rare pour moi de ne pas avoir à retravailler la progression d’un manuel donc cela doit être dit. Un bémol : on attaque la description des personnes (caractère, famille, profession) seulement en unité 3 , je préfère personnellement commencer cela avant (je l’aurai bien vu en unité 2 à la place du thème la localisation/ la ville).
  • une méthode vraiment complète :  double page d’exercices dans chaque unité + cahier d’exercices. Il y a largement de quoi faire pour ne pas avoir à ajouter des ressources extérieures. Cette double page d’exercices est d’ailleurs une des grosses différences par rapport à l’ancien Alter Ego. Ajoutez à cela des exercices de phonétique regroupés à la fin du manuel et bien pensés, la transcription et un lexique thématique et vous obtenez un manuel complet.
  • un manuel riche d’un point de vue lexical: de nombreux documents (avec un réel effort en ce qui concerne l’authenticité) brassent une quantité ambitieuse de vocabulaire peut-être même un peu trop. On ne pourra pas tout expliquer aux élèves sous peine de les noyer sous le lexique.
Les points négatifs:
  • une méthode essentiellement communicative : comme souvent l’approche actionnelle est relayée en bas de page ou en fin d’unité dans des “projets dossier” un peu coupés du reste. On sent bien qu’il y a de l’actionnel parce qu’il faut mettre de l’actionnel mais que le cœur n’y est pas. Dommage ! Une seule méthode à ma connaissance a réellement intégrée  l’actionnel dans sa progression : le Nouveau Rond Point.
  • une méthode vraiment trop communicative : les doubles pages des leçons sont souvent uniquement construites autour d’un objectif de communication précis  qui leur donne d’ailleurs leurs titres, par exemple:

-s’informer sur l’hébergement
-réserver à l’hôtel
-situer un lieu
-décrire physiquement
-indiquer un itinéraire
-etc..

Ce qui est bien sympa dans un but de clarté mais limite aussi rapidement les possibilités d’activités de communication (ex.: on a appris à s’informer sur l’hébergement alors maintenant on va jouer une scène pour s’informer sur un hébergement). Ce type de séquence à répétitions ennuie vite mes élèves…Par exemple, il serait plus intéressant de proposer aux élèves une tâche: une liste d’hébergement avec des caractéristiques et les faire choisir par deux leur hébergement et la durée de leur séjour en fonction de leurs goûts et d’un objectif de voyage (tourisme, voyage d’affaires, réunion familiale, mariage…).  C’est beaucoup plus ouvert et riche en interactions ainsi. L’activité 8 page 69 est d’ailleurs une amorce de cette idée mais elle n’est pas développée.

  • les activités proposées sont trop passives et manquent d’interactions : elles consistent essentiellement pour l’élève à répondre correctement aux questions posées (exercices d’écoute et de compréhension écrite, point langue). Il manque de l’interaction pour le groupe et des activités de conversations pour revenir sur le “personnel”. On doit donc rajouter ces activités pour que l’élève puisse s’exprimer un peu plus librement.
  • Une mécanique trop bien rodée et étouffante : les séquences se suivent et se ressemblent à peu de choses près sans ce petit supplément d’âme. Après le stade de la découverte pour les élèves, il y a clairement un risque de lassitude (j’écoute, je réponds, je systématise, je fais l’exercice, je parle 1 minutes ou je fais un jeu de rôle, et on recommence…). C’est donc une méthode très scolaire et à mon avis peu adaptée à un groupe d’adultes (en tout cas un groupe d’adultes polonais sans aucun doute ;) ! ). Il y a clairement un risque, en particulier pour les profs débutants, de se laisser enfermer dans les séquences. Mon conseil : cassez un peu ces séquences, ajoutez des activités de conversation, des tâches sympathiques et ajoutez-y du fun!
CONCLUSION:

Pour moi, Alter Ego Plus 1 est une méthode bien adaptée pour du cours individuel ( à condition de rajouter des activités de conversation) parce qu’elle est très complète et riche. Sans doute se prête-t-elle aussi à des cours avec de grands groupes type classe de lycée où l’interaction n’est malheureusement pas toujours la priorité en raison de la taille du groupe et des impératifs horaires. Son côté très scolaire et dirigiste permettra un travail par petits groupes ou en solitaire. Elle est aussi très adaptée à des profs qui ne préparent pas leurs cours par manque de temps ou de motivation, et je le dis sans jugement (on peut quasiment ouvrir une double page et faire son cours tellement les séquences sont claires). Je la déconseille par contre pour de petits groupes de grands ados et adultes car elle propose peu d’interactions et est assez répétitive sans un certain nombre de modifications.

Et vous, qu’en pensez-vous?

Retrouvez des activités encore plus complètes sur La Boutique FLE: des jeux, des fiches prêtes à l’emploi, des actes de paroles, des packs de conversation et bien plus encore…


Maxime Girard

Professeur de FLE à Varsovie, j’adore les jeux de société depuis tout petit et forcément, pendant mes cours, ça se ressent ! Mon credo c’est de faire parler un maximum les apprenants, même les petits niveaux, sur tous les sujets, les plus inhabituels aussi.

Un mail par jour pour un mois d'inspiration FLE,

pour les fans des Zexperts, et ceux qui les découvrent.

Votre inscription a été prise en compte. A très vite :)

Pin It on Pinterest