La boîte à mots ou comment apprendre le vocabulaire
Ewa Rdzanek
15 octobre 2015
A1, A2, B1, B2

La boîte à mots ou comment apprendre le vocabulaire

Vos élèves vont vous la réclamer!

Tout d’abord je demande pardon à tous ceux qui la connaissent bien et l’utilisent : la première partie de l’article n’est pas pour vous ! Jusqu’à présent,  j’étais persuadée qu’absolument tous les profs connaissaient cet outil et que son utilisation était l’élément principal de chacun de leurs cours. Or, dernièrement un de mes collègues m’a fait remarquer que le concept de la boîte à mots n’est absolument pas aussi connu que celui de “respirer” : je me suis donc mise à écrire cet article.

C’est quoi la boîte à mots ?

La boîte à mots est un recueil de vocabulaire que vous créez avec votre classe/étudiant au fur et à mesure que vous abordez de nouveaux sujets. C’est un outil :

  • unique d’un groupe à l’autre, car ce sont les élèves qui choisissent les mots ;
  • contextualisé, car il peut contenir des mots qui sont apparus dans une situation particulière de débat ou d’explication ;
  • multi-thèmes ;
  • simple à créer et à utiliser (vous n’avez besoin que de petits papiers) ;
  • efficace : son utilisation régulière donne des résultats impressionnants : les élèves mémorisent de nouveaux mots même s’ils n’ont pas une grande motivation.

La “boîte” à mots c’est effectivement une boîte, plutôt petite (enfin, vous la prenez comme vous voulez, évitez des boites à chaussures quand même), jolie et agréable ; ou un autre récipient qui peut contenir des petits papiers. Personnellement, j’utilise des enveloppes. Dans notre “boîte”, nous mettons du vocabulaire que les élèves apprennent pendant chaque cours.

Comment l’introduire et l’utiliser ?

Pour la boîte à mots, quatre règles sont essentielles :

  • il faut l’introduire dès le premier cours (ou très vite au début du semestre ou de l’année) ;
  • il ne faut jamais oublier de la compléter ;
  • il faut demander aux élèves de la compléter (et ne pas le faire à leur place) ;
  • il faut avoir des petits papiers ou au moins une paire de ciseaux et une feuille de papier.

On démarre !

A la fin du cours (c’est la TOUTE dernière activité) distribuez aux étudiants des petits papiers – deux à trois par personne. Indiquez qu’ils doivent noter deux mots nouveaux/particulièrement intéressants/particulièrement difficiles qu’ils veulent retenir après ce cours. Les expressions sont aussi possibles. Dites-leur de noter les mots de manière lisible et de bien vérifier l’orthographe (en cas de besoin, notez un ou deux mots au tableau). Chaque personne dit à haute voix le mot qu’elle note, pour éviter des répétitions. Vous pouvez donner plus de papiers si quelqu’un le demande, mais ne dépassez pas quatre. Une fois que les élèves auront fini de noter, ramassez les papiers et mettez-les dans la boîte. Dites seulement (pendant ce premier cours) que les mots seront utiles après.

On apprend !

Au début du cours suivant, sortez la boîte (c’est la TOUTE première activité). Annoncez que vous allez travailler avec les mots notés au cours précédent. Demandez aux élèves de ne pas regarder dans leurs notes. C’est le point de départ de plusieurs manières de réviser le vocabulaire avec la boîte à mots.

Version de base – tous niveaux (si vous aimez observer que vos élèves apprennent)

Faites piocher aux élèves trois mots qu’ils doivent garder secrets. A tour de rôle, ils donnent l’explication EN FRANÇAIS du mot sur le papier. Dans l’explication, ils doivent indiquer s’il s’agit d’un nom, d’un verbe, d’un adjectif ou d’une expression. L’explication peut se faire entièrement oralement (aux niveaux plus avancés), mais on peut utiliser d’autres moyens, à savoir :

  • un dessin
  • des gestes, des grimaces
  • une comparaison
  • un exemple (pour de faibles niveaux, par exemple, pour expliquer “voiture”, dire: “Peugeot” ou “Renault” ou une autre marque FRANÇAISE bien sûr ;))

La personne qui trouve le bon mot, fait à son tour l’explication d’un de ses mots.

Si un élève ne comprend pas le mot qu’il a pioché, permettez-lui de regarder dans ses notes. En cas de panne absolue, c’est vous qui allez l’expliquer et le faire deviner à la fin de l’activité.

Au début, cette activité peut s’avérer difficile pour certains apprenants. Mais au fur et à mesure vous allez voir qu’ils prennent l’habitude et surtout se débloquent. C’est un outil efficace pour faire parler les gens qui en ont peur.

Version “Jeu du pendu” – tous niveaux

Faites piocher un mot par élève et jouez au pendu au tableau. Attention, ça prend un peu plus de temps.

Version “Je ne comprends pas”, A1-A2 (pour renforcer l’interaction et la coopération au sein du groupe)

A réaliser avant un test ou dans un groupe où il y a de grosses différences de niveau ou de nombreuses absences. Dépouillez la boîte et  mettre tous les mots face visible sur la table. Demandez aux élèves de créer deux colonnes nommées “Je comprends” et “Je ne comprends pas”. On peut mettre un mot dans la colonne “Je comprends” à condition que toutes les personnes comprennent vraiment. Invitez les élèves à parler entre eux ouvertement :

– Ça, je ne comprends pas…

– Moi, je comprends, c’est… (et voilà, l’explication – sous différentes formes – arrive)

Ce n’est pas une activité qui vise à humilier ceux qui ne comprennent pas ! Montrez aux élèves qu’ils peuvent s’aider les uns les autres. Ceux qui en sont capables seront fiers et ceux qui recevront l’explication auront envie de savoir pour partager le savoir (parce que c’est un plaisir, non ?)

Version “Phrase” à partir de A2 (si la créativité de vos élèves a besoin d’un coup de main)

Faire piocher aux apprenants cinq mots de la boîte et demander aux binômes de rédiger une phrase avec ces cinq mots ; cette phrase doit prouver qu’ils comprennent le vocabulaire utilisé :).

Version “Raconte-moi”, à partir de A2 (si vous avez l’impression de ne pas assez travailler l’expression écrite)

Imposez une contrainte grammaticale (donc, par exemple, un temps, un mode, une construction grammaticale que vous êtes en train de travailler). Chaque élève pioche sept mots et écrit un court récit dans lequel il les insère, tout en respectant la contrainte (p.ex. un texte avec trois verbes au conditionnel présent, un texte au passé composé…). Une fois les textes écrits, ramassez les feuilles, mélangez et distribuez pour que chacun se trouve avec le texte de quelqu’un d’autre. Demandez de lire les textes. Demandez si les textes sont compréhensibles. Si non, laissez du temps pour que le lecteur pose des questions à l’auteur (attention quand même au temps !).

Version “Révision totale”, à partir de A1

A réaliser à la fin du semestre, avant un test final ou un examen. Partagez le contenu de la boîte entre les élèves. Chacun est responsable de réécrire sa partie dans un fichier Word, en soignant l’orthographe. Ensuite, on rassemble les fichiers et on en fait un, pour créer une liste de vocabulaire exclusive de la classe en question, qui est une œuvre commune. Cela peut paraître une activité plutôt classique, mais j’ai observé beaucoup de fois (et je parle des apprenants adultes) un vrai engagement et un vrai sentiment de responsabilité pour aboutir à la création de cette liste commune. Ils l’imprimaient, la gardaient dans leurs notes pendant les semestres suivants et utilisaient ce vocabulaire dans leurs récits par exemple. C’était formidable :)

Mes élèves sont à tel point habitués à l’utilisation de la boîte à mots qu’en cas d’un petit oubli de ma part (je ne suis qu’un être humain) ils me regardent fixement en demandant: “Et la boîte???”

Je vous souhaite les mêmes réactions de la part de vos étudiants. Et si le cœur vous en dit, racontez-moi vos boîtes à mots dans les commentaires !

Retrouvez des activités encore plus complètes sur La Boutique FLE: des jeux, des fiches prêtes à l’emploi, des actes de paroles, des packs de conversation et bien plus encore…

 

Ewa Rdzanek

Ewa Rdzanek

Je suis prof de FLE depuis 2002. Comme je m'ennuie vite, je cherche toujours à rompre la monotonie pendant les cours et j'espère encourager les profs à faire de même, pour plus de joie, de surprises et d'efficacité dans l'apprentissage.

30 Commentaires

  1. Emilie

    La boîte à mots que j’ai mis en place avec mes petits, contient des personnages (ceux du manuel), les actions (les verbes), et les objets, les couleurs
    En début de cours, on pioche dans chacune des cases, le but du jeu étant de construire la phrase, en faisant attention à la conjugaison et aux accords.
    Pas si évident car il faut rappeler chaque fois le rôle des adjectifs possessifs, et/ou des articles…

  2. Aude

    Je ne connaissais pas du tout ce jeu, merci pour l’explication.
    Je vais le mettre en route dès mes prochaines classes.

  3. Cara

    C’est là que je vois que je suis encore bien débutante, je ne connaissais pas du tout ! Très bonne idée, je vais l’essayer rapidement, même si je donne des cours particuliers et que certaines des activités ne sont donc pas réalisables telles quelles…

    • Vilma Cornago

      Moi aussi je donne des cours particuliers en Argentine , et vous? Maximum 3 personnes.

  4. julie

    Bonsoir à tous et à toutes,
    ça fait quelques semaines maintenant que je pense à rédiger un commentaire ici : contrairement à Cara, je ne suis pas une débutante, mais même après 10 ans de cours de FLE je n’avais jamais eu l’idée de faire cette activité géniale, et je ne connaissais personne qui le faisait ! alors voilà : je l’ai fait pendant 4 mois avec un groupe A2, assez grand (20 personnes quand tout le monde est là), cours du soir (élèves et prof motivés mais fatigués…), deux fois par semaine. Eh bien, succès total. Rituel immanquable. Moments drôles et qui soudent le groupe. UN GRAND MERCI EWA !!
    (comme quoi, 10 ans après on reste toujours des débutants dans le FLE – et je dois dire que j’aime assez cette idée !)
    Comme c’était un grand groupe, je distribuais UN petit papier à la fin du cours à UN GROUPE d’élèves qui devaient se mettre d’accord pour écrire DEUX ou TROIS mots nouveaux (ou expressions : j’ai eu du “métro boulot dodo”, “j’en ai marre”…) vus en cours. Et au début du cours suivant, les petits groupes piochaient des papiers et choisissaient UN mot qu’ils devaient soit mimer, soit dessiner, soit expliquer (selon mon humeur et la leur).
    J’ai donc fait la première version.
    Conquise par l’activité, je l’ai étendue à mes petits groupes (2 ou 3 personnes max) et même mes cours particuliers et ça marche ! dans ce cas, c’est moi qui écrit les mots du cours précédent sur des petits papiers (des mots que l’élève ne connaissait pas) et je lui demande de les tirer un à un en les utilisant dans des phrases. ça marche très bien aussi.
    En relisant l’article je réalise qu’il y a plein d’autres activités avec cette boîte à mots : je vais les essayer très vite !
    et encore un immense merci pour ton inventivité Ewa.
    Bien à vous !

    • Ewa Rdzanek

      Merci de ton commentaire! Je me suis rendue compte il y a déjà un certain temps que je n’avais pas mis encore une activité à réaliser grâce à la boîte à mots, c’est-à-dire le collage. Donc, rapidement, j’explique: à la fin du semestre ou de l’année, choisissez une vingtaine de mots les plus intéressants. Prenez une feuille de papier format A3 ou plus, mettez-la sur la table accompagnée de plusieurs magazines de différentes thématiques. Demandez aux élèves de trouver des photos illustrant les mots et puis de les coller sur le papier; insistez sur le fait que les photos peuvent constituer une métaphore pour illustrer certains termes… Exemple? Dans un groue où l’on a travaillé le vocabulaire juridique, on a eu un terme “préjudice matériel”. Les élèves ont trouvé une photo d’un joli fauteuil en cuir et ils l’ont trouée avec leurs ciseaux :) pour le coller et signer. Vous créez ainsi une affiche que tous les élèves peuvent photographier avec leur smartphone, et que vous pouvez bien sûr mettre sur le mur de votre classe.

  5. Marie-Pierre

    Tout d’abord, parce que je n’ai jamais fait cette démarche-là de poster, je dis BRAVO aux Z’experts pour toutes vos idées ingénieuses et MERCI pour vos partages.
    Je trouve cette idée de boîte-à-mots gé-niale ! Jusque là, j’utilisais un sac d’ étiquettes avec un mot écrit dessus. En début de séance, les étudiants devaient tirer au sort un mot et l’utiliser, à l’oral, au moins une fois pendant la séance. Mais cela ne fonctionnait pas toujours (difficile de placer le mot “arrosoir” à brûle-pour-point quand le thème de la leçon est “les vêtements”). Je trouve plus judicieux cette idée que les étudiants créent eux-mêmes leur stock de mots. Les diverses possibilités d’utilisation que vous en proposez est vraiment intéressante.

    • Benoit Villette

      Un premier commentaire, ça se fête ;)
      Merci de votre message, et n’hésitez pas à en laisser davantage.
      Au fait, comme ça à brûle-pourpoint, pour arroser les plantes, je mets toujours mes bottes :)

      PS : tant que j’y pense, cette idée de faire faire écrire aux apprenants leurs propres mots vient d’une des seules choses dont je me souvienne de mon PGCE en Angleterre. La formatrice avait dit “tout le boulot que vous faites, vos apprenants ne le font pas, et c’est une perte.” J’essaie d’appliquer ça au quotidien.

  6. Mansaud

    Bonjour,
    Je découvre cette activité et j’en entr’aperçois tout le potentiel avec mon groupe de A1 (surtout au vu des excellents commentaires !:-)).
    Nous avons déjà fait 6 cours et je me demandais s’il n’est pas trop tard pour commencer la boîte à mots…? Si non, pensez-vous que je peux essayer de remobiliser les mots vus depuis les 3 dernières semaines ou seulement ceux du cours à la fin duquel je commence l’activité ?
    Merci de vos conseils !

    • Ewa Rdzanek

      Il n’est jamais trop tard! Vous pouvez leur suggérer de noter quelques mots appris auparavant, mais insistez sur “aujourd’hui”. Comme je suis une personne distraite (parfois :), j’oublie (parfois:) l’existence de cet outil pendant les deux-trois premiers cours… Et même si je le mets en place avec un petit retard, ça fonctionne. Bon courage!

  7. Eszter

    Merci Ewa pour cette super activité, moi non plus je l’ai pas connue. :) Juste une petite idée pour la révision totale, avec mes étudiants on utilise souvent le site quizlet.com ou ils peuvent créer la liste ensemble (tout le monde peut y ajouter des mots). Á l’aide du site ils peuvent même l’apprendre plus facilement, je n’ai qu’á corriger les éventuelles fautes d’orthographe. :)

  8. Gaelle

    Merci pour cette riche idée. Je l’ai docilement appliquée ce semestre avec mes étudiants, les réactions sont très positives, amusées et curieuses. Nous vidons la boîte toutes 3-4 semaines environ, à chaque fois avec une exploitation différente (puisque cet outil est une ressource si inspirante !). Cette semaine :
    – 3 équipes de 4-5 étudiants
    – chaque équipe reçoit un petit tas de papiers tiré de la boîte
    – à tour de rôle, un joueur tire au sort un papier sur lequel figurent 3-4 mots notés. Il en choisit un, puis tous les joueurs de l’équipe ont 1 minute pour griffonner 5 mots associés à celui-là. Une variante personnalisée d’Unanimo !

    • Ewa Rdzanek

      Mais c’est une super idée! je suis très contente de voir comment le concept de départ évolue!

  9. Cara

    Petit retour après quelques mois d’utilisation, c’est génial !

    Je donne des cours individuels, donc en général, je demande à mon élève de piocher un papier et de faire une phrase avec le mot qui y figure. Parfois, j’impose un temps verbal, comme le passé composé… Des fois, il/elle tire plusieurs papiers et doit raconter une mini-histoire qui les inclut tous. Ça marche du tonnerre et leur fait un bon petit bagage !

    Encore merci ;)

  10. Anne

    Bonjour, merci pour cette super idée!
    J’utilise la boîte à mots depuis trois semestres avec trois groupes différents (Oui j’ai un peu tardé à commenter, la négligence sans doute!) C’est un rituel que les étudiants apprécient, on varie les activités: devinettes, utilisation du mot dans une phrase, pendu… En revanche si par oubli ou manque de temps, c’est moi qui écris les mots, j’ai remarqué que l’intérêt n’était pas le même en début de séance. Il faut respecter les consignes d’Ewa, ça fonctionne mieux ! :)
    Je vous remercie pour ce site qui fourmille d’idées et d’activités clé en main qui facilitent la vie des profs de Fle.

  11. RIPERT

    J’ai commencé à utiliser la boîte à mots gràce à votre article! Cependant, un petit doute : était-il recommander de vider cette boite à chaque nouveau cours? Nouvelle unité? Jamais? Je suis preneuse de vos conseils!

    • Benoit Villette

      Perso, j’enlève de temps en temps les mots qui sont trop connus et maitrisés par les apprenants.

  12. Monique Bernau

    J’ai démarré une boîte à mots dans mes groupes de A1 à B2.Ils doivent donner un synonyme, une définition ou un exemple. Dans l’ensemble ça marche bien car c’est ludique. J’essaierai le pendu plus tard. Un grand merci.

  13. laurence

    Un grand merci pour cette idée que j’utilise dans le cadre d’un projet théâtre/musique/ cours de FLE avec des collégiens .

    Cette boîte à mots est devenu tout naturellement le lien entre nos approches.

    Ce sont les élèves eux mêmes qui m’arrêtent à présent ” mais Madame on n’a pas sorti les mots ! “..ils ont la poche avec eux …et chacun à leur tour sont responsables de les transmettre.
    On a limité à 2 mots..mais souvent cela sert de base à un échange entre eux, entre nous…une richesse
    Ces mots vont même être intégrés dans le projet de restitution scénique… Bref un grand MERCI !

  14. MONIque bernau

    Je la pratique depuis deux trimestres, du niveau A2 à B2. Nous la pratiquons sous la forme du jeu “Tabou”. Cela leur permet de s’exprimer et d’être créatifs, de mémoriser du vocabulaire qu’ils arrivent parfois à réutiliser ultérieurement avec fierté, et, le cas échéant, de rectifier le tir si le sens n’a pas été bien compris. Merci pour cette excellente idée.

  15. laura

    Toujours top quel que soit le niveau / le public ! A partir du B1, en fin de semestre, je joue avec les mots de la boîte en mode “Time’s Up”. Et pour les enfants FLAM, la boîte contient les “mots outils” au fur et à mesure de leur apprentissage : s’ils ne savent plus comment écrire un mot, ils le cherchent dans leur boite (l’occasion d’en relire pas mal au passage !). Bel été et encore merci pour toutes vos idées !

  16. Hedwige

    Merci pour ces idées d’utilisation de la boîte à mots!
    Je me permets de rajouter une version que j’utilise avec mon public adulte A1 (mais ça peut marcher avec tous les apprenants), c’est une version personnalisée du jeu “Il était une fois”: chaque apprenant pêche un mot dans l’enveloppe. En fonction du nombre d’apprenants, je fais deux ou trois tours. Après avoir expliqué à tous les mots qu’ils ont pêché, ils doivent créer une histoire ensemble. le but est d’utiliser tous ses mots/expressions avant les autres, qu’on place devant soi une fois utilisé. On peut avoir des histoires totalement incroyables, et ça les fait bien rire. Ils ont aussi la satisfaction d’avoir pu raconter quelque chose en français, et sont remontés à bloc pour nos 4h de cours!

    Je termine en disant un tout grand merci à l’équipe des Zexperts. J’ai découvert votre site dès mes débuts en 2015, et mon premier réflexe quand je cherche de l’inspiration, c’est de venir ici!

  17. beatricedavid.mail

    Bonjour ! Avant tout, merci à tous pour vos ressources ! J’ai déouvert grâce à l’abonnement Ulule et je suis ravie !!
    Je débute et meme si je tatonne encore dans mon premier cours de groupe, je suis rassurée d’avoir toutes ces activités à disposition!
    Une question sur la boite a mots, combien de temps faut il dédier environ à cette activité en début de cours?
    Et, dans une certaine mesure, aussi en fin de cours, si par exemple des discussion s’enclenchent usr le mots lus a haute voix avant de les mettre dans la boite ..

    Globalement j’ai du mal a cadrer le timing de mes activités, et parfois à imaginer comment alterner des activités, du type rituel de la boite a mots, mais aussi les jeux vs un travail sur du texte, avec manuel, un nouveau point..

    merci d’avance et bravo aux Zexperts!

    • Ewa Rdzanek

      Bonjour, ça prend normalement environ 5 minutes à la fin (c’est vraiment rapide) et 10-15 minutes au début du cours. Bon courage !

  18. Rébecca

    Bonjour,

    J’aime aussi cette idée de boîte à mots mais j’ai rencontré quelques problèmes les fois où je l’ai utilisée avec des petits groupes (de 2 à 4 personnes):
    – les étudiants écrivaient parfois des mots que je ne trouvais pas très utiles à leur niveau, soit trop spécifiques/rares, soit trop difficiles.
    – certains mots ne voulaient pas entrer dans leur tête: à chaque nouveau cours, ils en avaient de nouveau oublié la signification.

    Avez-vous des suggestions pour éviter ces problèmes?

    • Benoit Villette

      Bonjour,
      – vous pouvez faire de petites sélections quand les apprenants “ont le dos tourné” et jeter les mots inutiles.
      – vous pouvez essayer dans ce cas de changer de support : afficher le mot dans la salle, les faire utiliser à l’écrit, réfléchir à des moyens mnémotechniques…

  19. Laure

    Bonjour,
    J’adore le rituel de la boîte à mots et ça me manque en ligne… J’ai essayé en demandant à chacun de proposer deux mots à son voisin mais c’est peu fluide et pas très équitable.
    Peut-être qu’il faudrait un excel ou je ne sais pas, qui mélange les mots ajoutés à chaque séance?
    Les zexperts techniques pourraient éventuellement proposer quelque chose?
    Merci!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Lexique - coralie1063 | Pearltrees - […] L’activité que je vous propose aujourd’hui ne révolutionne pas le cours, mais elle le rend plus interactif car nous…
  2. La boîte à mots ou comment apprend... - […]   […]
  3. La boîte à mots ou comment apprend... - […] C’est quoi la boîte à mots ?La boîte à mots est un recueil de vocabulaire que vous créez avec…
  4. Comment utiliser une liste de vocabulaire ? | Les Zexperts FLE - […] Engagez la conversation sur le thème que vous souhaitez étudier, glissez subtilement des mots nouveaux que l’élève pourra attraper…
  5. Outils d'apprentissage | Pearltrees - […] La boîte à mots ou comment apprendre le vocabulaire. Vos élèves vont vous la réclamer! Tout d’abord je demande…
  6. FLE | Pearltrees - […] (PDF, 407KB) N’en donnez-pas! La boîte à mots ou comment apprendre le vocabulaire. Vos élèves vont vous la réclamer!…
  7. FLE FLS | Pearltrees - […] Cartounettes : l’hypothèse. La boîte à mots ou comment apprendre le vocabulaire. Vos élèves vont vous la réclamer! Tout…
  8. Halina (greczynka) | Pearltrees - […] plus classiques de conversation. Merci d’avance de vos retours dans la partie commentaires ! La boîte à mots ou…
  9. Lexique - FLE | Pearltrees - […] Gazette LSF. Le vocabulaire du visage. PASSION FLE, Page 11. Les lieux de la ville. Vocabulaire: activités interactives -…
  10. Dernières minutes de cours | Les Zexperts FLE - […] 3 : Complétez la boîte à mots: ça dure entre 3 et 5 minutes, exactement. C’est quoi la boîte…
  11. Comment aborder le lexique en classe ? | Les Zexperts FLE - […] Mais n’oubliez pas que le travail sur le vocabulaire peut durer 5 minutes sous forme d’un rituel au début…
  12. Quick Fix | Teched French Teacher - […] a variety of activities that I’m familiar with and have successfully used before such as the word box, Quizlets,…
  13. FLE / FLS | Pearltrees - […] La boîte à mots ou comment apprendre le vocabulaire. Vos élèves vont vous la réclamer! Tout d’abord je demande…

Soumettre un commentaire