Les méthodes Rond Point ont bouleversé pour toujours mes méthodes de travail. Grâce à elles, j’ai osé des activités qu’aucun livre ne propose, j’ai appris à gérer la réalisation de projets communs et la vraie interaction non seulement entre moi et les apprenants, mais aussi au sein du groupe des élèves. Avec elles, on a réalisé en classe un hold-up, une fête thématique ou une session de relaxation. Et on n’a jamais joué de scènes ou écrit des dialogues…

Avant de commencer le travail avec le NRP2, je me préparais à une grande aventure: des activités interactives et hors du commun, peu de monotonie, la grammaire montrée par des exemples tirés directement de la vie quotidienne, le respect à l’égard de l’élève (on n’ignore pas le fait qu’il est intelligent)… A priori, je ne peux pas dire que le livre est privé de ces atouts. Mais le reste déçoit atrocement et fatigue sans pitié (ça fait déjà 2 ans que j’utilise ce manuel, avant c’était encore 2 ans avec l’ancienne version). Je ne vous dit pas d’éviter ce livre à tout prix, je suggère cependant de l’utiliser en tant que complément et – parfois – inspiration.

Ses atouts :

– C’est une “méthode basée sur l’apprentissage par les tâches”, et c’est ce que j’aime bien. Je ne parle pas uniquement de la tâche finale (présente entre autres p. ex. dans le traditionnel Alter Ego). La plupart des activités ont cette structure. Si vous appliquez la méthode selon sa philosophie, vos élèves seront vite habitués à communiquer en français de manière très naturelle et à travailler en équipe. Les militants de l’approche actionnelle trouveront leur bonheur: on dit aux élèves de louer un appartement ensemble, ils recrutent des employés ou mènent un interrogatoire (mes trois taches ciblées préférées); ils préparent des devinettes, des messages secrets, des débats, tout ça “pour de vrai”.

La thématique a été mise à jour: les nouvelles technologies et les réseaux sociaux ont remplacé la télévision, dont personne ne voulait plus parler (moi non plus). Vous y trouverez plus de langage tiré du courriel électronique et des textos (bien naturels) que de la langue de bois. Fini le sentiment que vous avez entre les mains un livre d’une époque passée.

– La grammaire n’apparaît pas sous forme de tableaux, pas de schéma théorie – production. Les élèves sont amenés à déduire les règles. Et, d’après mes observations, parfois ça marche de manière étonnante (et parfois c’est un flop absolu, voir les points négatifs).

Les documents audio que je trouve exigeants, souvent choquants même :) pour ceux qui n’ont pas commencé l’apprentissage avec le Nouveau Rond Point 1. Et c’est très bien, car la langue est authentique, vivante et orale (pas RÉCITÉE), avec des accents différents et des modalités très naturelles.

le cahier d’exercices peu prévisible, qui constitue très souvent un complément d’informations par rapport au contenu du livre (pourtant, je me demande si c’est le rôle du cahier d’exercices : voir encore les points négatifs. Certains profs et élèves peuvent se sentir perdus).

pas de “leçons” clonées et prévisibles, monotones : il y a une grande variété de supports différents (à partir du texte psychologique en passant par un article informatif jusqu’au jeu de devinettes).

Ses points faibles :

L’intuition avant tout dans l’introduction de la grammaire et du vocabulaire. Les auteurs tombent dans le piège qu’ils se sont préparé eux-mêmes. Oui, le livre n’a pas l’air théorique, encombrant, traditionnel. Le résultat? L’élève a du mal à trouver des informations concrètes, repoussées en bas de deux pages de chaque Unité et imprimées en taille de police 6. Oui, il y a des pages de “mémento” à la fin, mais cet emplacement est malheureux, trop éloigné des exemples. Par conséquent, mes apprenants ont vite appris à ne pas utiliser ce livre pour apprendre ou réviser. Les réactions les plus fréquentes : (modérée) “j’ai du mal à apprendre à la maison”; (et limite) “il n’y a rien dans ce livre”. Et souvent, je n’essaie pas trop de convaincre que ce n’est pas vrai… Il y a des choses qu’il ne suffit pas seulement de “sentir” et utiliser.

– Dans ces conditions tout le boulot repose sur mon dos (le dos du prof). Je me vois régulièrement contrainte d’apporter des documents supplémentaires car autrement ça ne marche tout simplement pas. Et ce ne sont pas des fiches des Zexperts ;) mais de la grammaire pure et dure, des documents authentiques ou des fiches de vocabulaire. Je fais des suites de cours entiers où le livre n’est pas nécessaire. C’est pour expliquer ce qui est censé rentrer dans la tête de manière naturelle (mais qui a du mal à rentrer).

– En route pour atteindre le niveau B1, on aimerait bien permettre à l’élève de faire face aux documents authentiques. Or, il n’y en a pas beaucoup. Le monde de Rond Point est bien construit, ça tient, mais au bout d’un certain temps on perd un peu le contact avec la réalité, on est dans un monde inventé. Les auteurs nous disent que “ce sont des résultats d’une enquête publiée dans un magazine”, mais ils ne citent pas la source…  Cela peut déranger les adultes.

– J’observe un gros décalage entre le contenu du livre et les exigences du cahier d’exercices. Celui-ci est souvent très difficile de manière injustifiée, vu que les infos nécessaires ne sont pas fournies dans le livre. Encore une fois, c’est au prof de tout vérifier en amont (le fait qu’on ait réalisé en classe avec le livre le point grammatical “pronoms doubles” ne veut malheureusement absolument pas dire que l’élève sera capable de faire l’exercice correspondant dans son cahier).

– Des décalages étonnants entre le niveau des activités . Exemple : l’unité 4, consacrée aux nouvelles technologies et à l’expression de l’opinion, se termine par une très difficile activité d’écoute (difficile non seulement à cause du tempo, mais aussi des expressions utilisés et du vocabulaire costaud), sur la base de laquelle les étudiants préparent leurs arguments. Ils le font, sueur au front, tout cela pour se voir compléter, un ou deux cours après, des bulles d’une BD (“Vie sociale”, thème: tutoyer/vouvoyer) avec des expressions comme: “Je te présente ma collègue, Marie” ou “Entrez, je vous en prie!”. C’est pareil pour un grand nombre d’activités, que très souvent je n’ose pas proposer parce qu’elles ne sont pas adaptées au niveau langagier, ou, disons-le ouvertement, intellectuel des gens.

Le tempo de l’apprentissage pas équilibré. Les Unités 4, 5 et 6 apportent les sujets comme le subjonctif présent, le pronom relatif “dont”, les expressions pour organiser le discours, les phrases avec si, donc les structures avec le conditionnel présent, les pronoms doubles, le plus-que-parfait, la voix passive, les expressions de temps. Difficile de ne pas se perdre. Et après vient…

La fin du livre. Oui, il y a toujours des pages, des photos et des textes. La seule chose qui manque, c’est le contenu. A l’Unité 9, on travaille sur les contes et sur le passé simple. Chapeau bas à celui qui est capable de tenir quatre ou cinq cours de 90 minutes avec cela. Résultat ? On fait un programme 100% maison, pour ne pas assommer le public avec le Petit Chaperon Rouge ou encore Ti Pocame. A l’Unité 10, on est censé tout réviser, mais la méthode ne propose rien à part un jeu de l’oie grammaire/vocabulaire/culture générale. Ceci est encore acceptable. Ce qu’on a en plus, c’est le jeu du ni oui ni non, l’expression “depuis”, la restriction… Curieusement, cette unité propose un questionnaire sur les méthodes d’apprentissage de chaque élève. Ne serait-il pas plus raisonnable de mettre ce type de réflexion au début, pour sensibiliser les étudiants à leurs points forts et faibles et pour établir un plan de travail?

Conclusion

Le frère ainé du Nouveau Rond Point 1 n’est pas capable de répéter son succès, même si l’on voit les efforts de ses auteurs. Il constitue néanmoins une position intéressante et hors du commun sur le marché des méthodes de FLE.

Comment en profiter de la meilleure manière?

Procurez-vous ce livre pour l’utiliser comme support de cours en groupe. Il offre un grand nombre de tâches que vous ne trouverez pas ailleurs. Piochez des activités  selon vos besoins, pas de manière chronologique. Permettez aussi que ce que j’appelle “le style Rond Point” (interaction, mouvement, parfois surprise) imprègne votre approche pédagogique. C’est très précieux.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires et à partager vos expériences liées à l’utilisation de cette méthode. A bientôt !

Retrouvez des activités encore plus complètes sur La Boutique FLE: des jeux, des fiches prêtes à l’emploi, des actes de paroles, des packs de conversation et bien plus encore…

 

 


Ewa Rdzanek

Je suis prof de FLE depuis 2002. Comme je m'ennuie vite, je cherche toujours à rompre la monotonie pendant les cours et j'espère encourager les profs à faire de même, pour plus de joie, de surprises et d'efficacité dans l'apprentissage.

Un mail par jour pour un mois d'inspiration FLE,

pour les fans des Zexperts, et ceux qui les découvrent.

Votre inscription a été prise en compte. A très vite :)