Qui dit « nouvelle année », dit bien sûr « rétrospective ». Si vous n’êtes pas encore revenus avec vos apprenants sur les événements marquants de l’année 2018, il n’est pas trop tard ! (Ben oui on peut bien souhaiter la bonne année jusqu’à la fin du mois, donc…!)

Pour ce faire, je vous propose d’utiliser une petite vidéo réalisée par différents journalistes de France 24 dans laquelle chacun d’eux parle du fait qui l’a le plus marqué pendant l’année écoulée. C’est ici :

Pour l’utiliser, une petite compréhension orale, rien de plus simple, utilisable dès le niveau A2 jusqu’au niveau C1 selon la manière dont vous l’utilisez.

La rétrospective 2018 selon les journalistes de France 24 integral

 

Avant de donner les questions, vous pouvez si vous le souhaitez demander aux apprenants par paire de faire trois suppositions sur les événements dont les journalistes vont parler. Ensuite, laissez les lire les questions avant de passer la vidéo à deux reprises. Pour les groupes moins avancés, faites leur regarder l’écran (ça les aidera), mais pour les niveaux avancés travaillez uniquement sur l’écoute (il y a les sous-titres en français donc un peu trop facile à ce niveau). Après les deux écoutes, demandez-leur par paire de confronter leurs réponses pour les compléter ensemble. Ensuite, on corrige en groupe.

Après cette phase, libre à vous de discuter du sujet de la façon dont vous le souhaitez, je leur avais personnellement demandé de me parler des faits d’actualité qui avaient marqué l’année 2018 en Pologne.

Pour ceux qui voudraient aller plus loin, c’est l’occasion de revoir certains points de grammaire comme (selon les niveaux), le passé (la coupe du monde a été un événement important), le superlatif (l’événement le plus intéressant, le plus surprenant, le plus drôle) (et du coup différents adjectifs), et pour les plus téméraires (dont moi, oups) : le futur antérieur (je vois déjà vos mines déconfites) : « l’événement le plus marquant en 2018 aura été… »

Le « niveau facile » est dans la fiche principale. Le level hard est ici (bon courage).

On peut aussi en profiter pour parler de l’année à venir et donc parler du futur. On révise alors le futur simple « En 2019, tout le monde sera gentil et il n’y aura plus de guerre ni de pollution », ou encore le conditionnel « En 2019, je devrais faire plus de sport et Trump pourrait changer de coiffeur ».

Bonne rétrospective à tous !