… avec « Les 5 ingrédients secrets »  de Jean-Philippe, le Québécois végan ! Ou comment découvrir toutes les saveurs de la langue française…

Cette activité, destinée à un petit groupe d’apprenants B1 (option cours particulier disponible également), est assez classique dans sa forme : activité préparatoire, compréhension orale, discussion.

Sauf que… nous avons affaire ici à du français québécois ! Pourquoi se compliquer la tâche, me direz-vous ? Simplement parce que je donne présentement des cours de français au Québec et que comme toute prof feignante incroyable, j’aime utiliser les ressources des Zexperts, sauf que là, je ne peux plus :’(

D’où l’idée de proposer des activités à partir de documents authentiques québécois. Pas de panique, ça va bien se passer ! Et d’ailleurs, nous profiterons de cette séquence pour découvrir les variations du français d’une région à une autre (et donc le Québec) et les registres de langue du français en général (familier, courant, soutenu).

 

Voici donc la superbe vidéo de Jean-Philippe, un Québécois pure laine, sur laquelle est basée cette séquence : https://www.youtube.com/watch?v=RRV-L2h15EA.

 

DÉROULEMENT

Activité préparatoire (p. 1). C’est le moment de rappeler la règle de l’article partitif, si vos apprenants l’ont malencontreusement oubliée : dans le tableau, vous trouverez des mots sans articles, vos élèves seront donc forcés à les placer correctement pour répondre aux questions de l’activité ! Deux cases sont libres (cases « autres ») : proposez aux apprenants de les remplir avec leurs propres idées, s’il existe des aliments « de base » qui n’ont pas été mentionnés dans le tableau.

Compréhension orale (p. 2 et 3). Vous trouverez la version classique (p. 2) et une version plus interactive (à découper, p. 3) pour un travail de groupe.

La version interactive fonctionne de la façon suivante :

– Donnez 4 questions d’un seul lot à chaque groupe d’apprenants (l’activité propose 3 lots de 4 questions). Chaque paquet de questions contient des questions globales de compréhension, mais aussi des questions plus détaillées sur une partie précise de la vidéo. Chaque paquet de question s’attarde plutôt sur un des moments de la vidéo (ici, 1 = le début, 2 = le milieu, 3 = la fin).

– On visionne la vidéo deux fois et chaque groupe tente de répondre à ses questions, individuellement, puis en discutant entre eux.

– Ensuite, on passe à la mise en commun : chaque groupe lit sa première question, et ainsi de suite.

– Si certaines questions n’ont eu aucune bonne réponse, mettez-les de côté pour le troisième visionnage de « vérification » : l’ensemble de la classe tentera d’y répondre. Au besoin, arrêtez après le moment concerné dans la vidéo ou mettez les sous-titres en français (Canada) qui sont, inhabituellement et incroyablement, presque sans fautes. Le troisième visionnage est aussi un moyen de préciser des éléments et d’essayer de comprendre les blagues de ce cher Ji-Pé !

Vocabulaire (p. 4). Donnez un paquet de phrases – selon votre choix : à un apprenant, par binôme (dans ce cas, il faut l’imprimer et découper en plusieurs exemplaires) ou en forum. Il peut être bon de varier selon la formule que vous avez choisie pour la CO.

Dans ce paquet, il y a 4 lots d’expressions à retrouver : chaque lot exprime une même idée, mais dans un registre de langue / une variation régionale différente. Il faut donc apparier les expressions qui expriment la même chose. Par exemple, un lot contient « câlisse ! » (québécois familier) / « fais chier ! » (français familier) / « ça m’énerve ! » (français courant). Selon le lot, il y a deux ou trois phrases à apparier. Il y a également un intrus : cet intrus est une contraction. Je l’ai mise pour mettre le doigt sur une caractéristique du français oral : on enlève des lettres, des syllabes, des mots et ça devient parfois dur à comprendre pour l’apprenant ! Vous les sensibiliserez donc ici aux variations de français selon la région, mais aussi selon le contexte de communication (formel/informel).

Pour la correction, dessinez un tableau à quatre colonnes : 1) français familier ou courant québécois, 2) français familier de France, 3) français courant, 4) français soutenu. Puis faites-le remplir par les apprenants.

Discussion (p. 5). Donnez les phrases découpées aux binômes (leur demander d’identifier une phrase avec laquelle ils sont d’accord/ une phrase avec laquelle ils ne sont pas d’accord), puis discutez de ces choix en forum. OU le faire directement en forum. Notez que dans les structures de phrases, vous retrouverez entre autres la mise en relief, la structure si+imparfait – conditionnel et la restriction. 😊

Zexperts_Fiche activités_La cuisine de JP