Les adjectifs possessifs, très possessifs (A1)
Ewa Rdzanek
18 décembre 2014
A1

Les adjectifs possessifs, très possessifs (A1)

Une activité drôle, légère, familiale et très possessive ! Idéale pour de petits groupes.

Bonjour, aujourd'hui je partage une de mes anciennes activités, que je redécouvre dernièrement avec mes A1 et qui fonctionne vraiment pas mal.

Cette ressource a été remise en page

 

Regardez les images ci-dessous :

La-famille-et-les-objets

Il faut les imprimer, les plastifier (je vous assure que vous allez les réutiliser) et les découper.

  • Mettez sur la table et nommez avec les élèves chaque objet (la photo de famille ne compte pas, bien évidemment, c'est juste pour indiquer les propriétaires). Je le fais tout simplement en écrivant les noms au tableau. Vous pouvez aussi imprimer la liste ci-dessous, la plastifier et la découper, pour procéder à une simple association des termes et des images.
La-famille-et-les-objets-mots
  • Une fois les objets identifiés et nommés, annoncez à la classe qu'ils sont membres de la même famille, et que c'est une famille élargie. Choisissez le père, la mère, le grand-père, la grand-mère, les enfants, éventuellement les cousins, les oncles, les tantes. Chaque personne se présente (prénom, age, éventuellement profession), cela met un peu plus d'ambiance, car les étudiants s'identifient mieux à leur rôle.
  • Annoncez aux "membres de famille" qu'il y a plein de désordre chez eux. Ils doivent trouver leurs objets, et très souvent, ils ne sont pas d'accord.
  • Maintenant, commencez la phase d'interaction:

Les cartes avec les images se trouvent sur la table. La première personne, par exemple le père, dit (et il faut tout le temps observer cette structure) :

"C'est mon vin." en prenant la carte. A ce moment-là, un autre membre de famille (p.ex. le fils) peut réagir:

"Non, ce n'est pas ton vin, c'est mon vin!" ou encore "C'est leur vin" en montrant les grands-parents. Et ainsi de suite...

Pourquoi ça marche?

Parce que les gens commencent à jouer avec leur personnalité fictive. Par votre comportement, permettez-leur de se sentir à l'aise et de se lâcher. En fait, c'est une des premières activités où ils peuvent rigoler un peu, et ce sont eux qui créent leurs blagues :).

Les images sont bien sages, mais si vous voulez vous pouvez en rajouter d'autres, plus gores, comme une seringue, des préservatifs, des menottes... mais cela peut être délicat avec des débutants :)

Et voilà, c'est tout. Simple et efficace !

Bon travail et merci de vos retours en commentaires!

Retrouvez des activités encore plus complètes sur La Boutique FLE: des jeux, des fiches prêtes à l'emploi, des actes de paroles, des packs de conversation et bien plus encore...

 

Ewa Rdzanek

Ewa Rdzanek

Je suis prof de FLE depuis 2002. Comme je m'ennuie vite, je cherche toujours à rompre la monotonie pendant les cours et j'espère encourager les profs à faire de même, pour plus de joie, de surprises et d'efficacité dans l'apprentissage.

14 Commentaires

  1. Fanny Mangot

    Bonjour Ewa!!! J’ai testé cette activité: en effet, la mise en contexte est très importante et je crois que j’aurais dû plus insister sur les identités fictives, en leeur faisant vraiment prendre le temps d’imaginer un portrait un peu plus détaillé de leurs personnages, notamment au niveau des goûts et activités de chacun. Cela a particulièrement bien fonctionné avec les groupes dans lesquels les gens sont de suite rentrés dans le personnage qu’ils avaient créés. Je trouve cependant que la partie des possessifs reste un peu artificielle, on reste un peu sur sa faim parce que c’est factice, tu n’as pas trouvé? Peut-être demander aux gens d’expliquer systématiquement pourquoi tel objet appartient à telle ou telle personne, ça peut donner des explications décalées amusantes! Et aussi leur demander de prendre au départ un objet qui a priori ne correspond pas à leur personnage, pour faciliter le “non!!!” des autres. J’ai rajouté quelques objets rigolos et je crois que ça aide beaucoup aussi: des bigoudis, des bretelles, des menottes comme tu l’avais suggéré… Merci en tous cas, super moyen de manipuler en contexte les possessifs! Fanny du Luxembourg

    • Ewa Rdzanek

      Mais bien sur, on peut développer, on en a envie! J’ai présenté ici la version la plus basique, que je fais avec mes premiers semestres au huitième-dixième cours. Bien évidemment, à cette étape ils ne sont pas encore capables de justifier ou argumenter (à part: “Ce sont mes bouteilles parce que j’adore le vin”), meme si l’on voit qu’ils le veulent vraiment. Si tes apprenants sont dedans à fond, et ont les moyens de l’exprimer, il ne faut absolument pas les bloquer :)

  2. Camille

    Merci beaucoup cette activité, Ewa ! Mes élèves se sont bien amusés et l’enseignante aussi ! Etant une classe de petits débutants, il a fallu y aller progressivement et tout doucement mais c’était chouette ! Je l’ai proposée en fin de séquence sur l’expression de la possession, ce qui a permis de remettre en contexte tout ce qui avait été vu sur le sujet, le tout dans la joie et la bonne humeur !

    Camille d’Arras

  3. Amélie

    Je viens tout juste de tester cette idée et ça a vraiment bien marché.
    J’ai adapté deux-trois choses :
    – ayant un groupe de 9, j’ai utilisé la photo d’un couple avec de deux ados, la photo d’un jeune couple avec une femme enceinte, la photo d’un couple de personnes âgées et la photo d’un célibataire ayant la quarantaine ;
    – j’ai utilisé beaucoup d’images politiquement incorrectes, ce qui a mis de l’ambiance ;
    – j’ai inventé un dé (que je peux vous transmettre) pour pousser les apprenants à utiliser tous les possessifs : une face pour poser 1 question à 1 personne de son choix (c’est ton/ta..?-ce sont tes..?) et la personne répond par une affirmative ou une négative / une face pour poser 1 question à 2 personnes (c’est votre..?-ce sont vos..?) / une face pour dénoncer 1 personne (c’est son/sa..!-ce sont ses..!) et toute la famille répond par une affirmative ou une négative / une face pour dénoncer 2 personnes (c’est leur..!-ce sont leurs..!) / une face pour qu’1 personne choisisse une carte (c’est mon/ma…-ce sont mes…) / une face pour que 2 personnes choisissent une carte (c’est notre…-ce sont nos…).
    L’explication est plus compliquée que la pratique ! Il suffit de faire asseoir à côté les couples et le frère et le sœur (pour les faces qui concernent deux personnes) et de les guider voire de participer.

    Nous n’avions pas du tout présenté les personnalités fictives qui se sont dessinées peu à peu, grâce aux objets. La face du dé “dénoncer” permet d’inventer une possible vie cachée aux personnages, et c’est ce qui les a le plus fait rire.
    Bref, ils m’ont demandé si on pouvait refaire le même jeu la prochaine fois !!

  4. Lucile Sdr

    J’ai réalisé cette activité 5 fois avec des groupes différents. J’ai choisi de bien prendre le temps pour la création de la famille et à chaque fois, les apprenants étaient impliqués, appliqués et amusés. La plupart étaient toutefois plus timides pendant la phase de « rangement de la maison » malgré l’identité fictive qui pouvait les désinhiber… Je me suis parfois fait passer pour une amie de la famille pour leur poser des questions et les faire réagir : “Grand-père, est-ce que c’est ta culotte ?”
    C’est une super activité que je garde précieusement bien rangée et bien plastifiée. Merci !
    Attention, j’ai relevé une petite coquille sur le doc : « un poupée » au lieu d’ « une poupée ».

  5. Juliane

    Merci Ewa! Cet activité me semble très intêressante. Je vais tester ce matin avec ma classe.

  6. Aurélie

    Merci Ewa !!! une activité qui a bien pris avec un petit groupe de 5 étudiants.
    Par contre il y a une coquille “une poupée”.
    Je pense que l’idée du dé d’Amélie aurait aidé mes apprenants à moins s’emmêler les pinceaux entre les différents adjectifs.

  7. chloephilippe2

    Je vais tenter le jeu demain avec une variante (pour des B1, révision) :
    Après avoir défini leur position dans la famille, ils piochent 5 objets de la liste (partager équitablement, ça peut être plus ou moins que 5) puis ils doivent retrouver à qui est chaque objet, en détournant les soupçons pour soi-même !
    Je pense que ça peut dynamiser le jeu.
    Si j’y pense, je viendrai confirmer ou non.

  8. Sarah

    Super activité! Elle fonctionne super bien! Les élèves adorent! Je l’ai utilisée après 8heures de cours en mettant 3 phrases justificatives au dos des objets. L’élève en choisit une pour justifier son choix.

    Je viens de découvrir le dé d’Amélie que je trouve super intéressant! La prochaine fois je l’utilise!

    Par contre, c’est UNE poupée!!! (c’est un détail, mais c’est dommage! D’autant plus qu’en lisant les commentaires, je vois que la remarque a déjà été faite plusieurs fois, et ce, avant la deuxième version du jeu… mais l’erreur se retrouve aussi dans la deuxième version!)

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les adjectifs possessifs, très possessif... - […] RT @ThetrueSeb: Les adjectifs possessifs, très possessifs (A1) http://t.co/p8co78JMMq #fle via @LesZexperts  […]
  2. Les adjectifs possessifs, très possessif... - […]   […]
  3. Grammaire divers | Pearltrees - […] Les adjectifs possessifs, très possessifs (A1) Une activité drôle, légère, familiale et très possessive ! Idéale pour de petits…
  4. Possessifs | Pearltrees - […] Les adjectifs possessifs, très possessifs (A1) Une activité drôle, légère, familiale et très possessive ! Idéale pour de petits…
  5. Du sexisme dans la classe de FLE | Les Zexperts FLE - […] pour une activité sur les adjectifs possessifs, où il faut attribuer des objets aux membres d’une famille. Qui aura…
  6. Les possessifs – DOUCELANGUE : Encore un effort si vous voulez être francophones ! - […] Activité orale : Les adjectifs possessifs, très possessifs (A1) : https://leszexpertsfle.com/ressources-fle/fle-adjectifs-possessifs/ […]
  7. Expression orale. Sujets de conversation – DOUCELANGUE : Encore un effort si vous voulez être francophones ! - […] Activité orale : Les adjectifs possessifs, très possessifs (A1) : https://leszexpertsfle.com/ressources-fle/fle-adjectifs-possessifs/ […]

Soumettre un commentaire