Et j’ai pleuré, parce que tu es parti… Prévert, Prévert, le classique des classiques, revisité, il est en forme quand même, avec nous aujourd’hui pour appliquer le passé composé avec une énergie nouvelle.

Je réalise cette activité à partir du niveau A1. Vous pouvez très bien l’utiliser jusqu’à B1, en rajoutant des temps nouveaux et du vocabulaire. A la base, elle est dédiée aux personnes qui viennent d’être initiées au passé composé.

Donnez aux élèves le poème de Jacques Prévert coupé en morceaux de trois vers (si votre groupe est très fort, attaquez des morceaux de deux vers).

Telecharger (PDF, 119KB)

Demandez-leur de le remettre dans l’ordre. Laissez 5 bonnes minutes pour accomplir la tâche (pour qu’il prennent leur dose du passé composé, quoi). Ne corrigez rien. Montrez ensuite à la classe cette vidéo sans son. Demandez -leur par la suite de corriger l’ordre.

Regardez la vidéo avec le son et remettez le poème en ordre.

Attirer l’attention sur le fait que cette vidéo est très amateur (au fait ce sont des vidéos que nous, en tant que réalisateurs amateurs, adorons). Attirer l’attention sur les gestes, la mimique, et enfin sur la musique.

Vous pensez que c’est la fin de l’activité ? Non, on vient à peine de se réchauffer.

Formez des équipes de trois personnes (les paires sont aussi possibles). Demandez aux élèves de citer un morceau musical qui les inspire. En cas de blocage, vous pouvez toujours parler de vos morceaux musicaux préférés. Ne soyez ni trop banals (Mozart) ni trop sophistiqués (chants des Inuit), soyez authentiques, s’il vous plaît. Les élèves vous répondront avec reconnaissance.

Tel un juke-box, trouvez les morceaux demandés sur Internet et le faites-les écouter immédiatement à toute la classe.

Demandez ensuite aux élèves de créer un poème (les rimes ne sont pas nécessaires) de huit vers, qu’ils pourront mimer en classe (comme ils l’ont vu dans la vidéo) sur un fond musical de leur choix. Forcément, les élèves sont amenés à utiliser les verbes de base, facilement « jouables » (sortir, s’asseoir, avoir peur, téléphoner…). Ils peuvent bien sûr réutiliser les verbes du poème de Prévert.

Donnez-leur 10 minutes pour la préparation. N’influencez pas trop, fournissez éventuellement du vocabulaire nécessaire, et aidez-les à corriger la version finale.

Les élèves choisissent un narrateur et (un)des acteur(s). Ils jouent leur poème en classe avec le fond musical choisi.

Appréciez tout effort et tout comportement spontané.

Pour finir, je vais vous citer le titre de mon poème préféré : « J’ai tondu la pelouse » pour « I like it » d’Enrique Iglesias. La vie (du prof) est belle.

Retrouvez des activités encore plus complètes sur La Boutique FLE: des jeux, des fiches prêtes à l’emploi, des actes de paroles, des packs de conversation et bien plus encore…

Ewa Rdzanek

Je suis prof de FLE depuis 2002. Comme je m'ennuie vite, je cherche toujours à rompre la monotonie pendant les cours et j'espère encourager les profs à faire de même, pour plus de joie, de surprises et d'efficacité dans l'apprentissage.

Un mail par jour pour un mois d'inspiration FLE,

pour les fans des Zexperts, et ceux qui les découvrent.

Votre inscription a été prise en compte. A très vite :)