Donnez votre avis !

L’article décrivant les cours 25 et 26 est paru il y a à peine trois semaines, et on pourrait avoir l’impression que tout ça se suit. Mais c’est la magie du net : il y a en réalité 7 semaines de pause entre les cours 26 et 27. Normal, l’été est passé par là. C’est assez classique, même dans les cours en entreprises : entre les vacances des apprenants et les miennes, ça fait de grandes plages vides. Peu importe, on repart sur des révisions. Avant ça, si vous avez raté le début, retrouvez ici l’intégralité de mes cours avec un groupe d’adultes débutants.

Cours 27

Avant de partir en vacances, on était justement dans l’unité 5 du Nouveau Rond Point 1 (téléchargez la gratuitement et légalement ici, ça vous aidera à suivre), qui traite des vacances. Comme on n’avait pas fini, ce premier cours sera l’occasion de reparler un peu de vacances.

Ca tombe bien, pendant l’été, notre graphiste a réussi à faire aboutir notre premier poster vocabulaire (sur une idée originale de Maxime). Après les posters jeu, l’idée est de proposer des fiches de vocabulaire à l’aspect graphique prononcé, avec bien sûr le petit côté décalé des Zexperts ;). Celui-ci permet donc de construire des phrases à partir de quelques verbes simples et de compléments pour parler de ce qu’on aime faire pendant les vacances.

Mon objectif en utilisant ce poster n’était pas avant tout de leur faire apprendre plus de vocabulaire, mais bien de réactiver ce qui était déjà connu, tout en proposant une activité d’interaction orale. Je ne voulais pas commencer cette nouvelle série de cours en avançant dans le programme, mais en révisant. Je pense aussi que les apprenants ont besoin d’ouvrir la bouche le plus vite possible, car c’est ce qui les replonge le plus dans le bain.

J’ai donc proposé au groupe l’activité suivante : chaque apprenant reçoit le poster, et commence par le lire pendant quelques minutes. J’ai donné 5 minutes, dans mon cas, ce qui n’est pas suffisant pour tout lire, mais permet de survoler et d’attraper les choses qu’on connait.

Il est très intéressant d’observer les apprenants pendant ce temps de lecture individuelle. De manière générale, je constate que les apprenants les plus en difficulté sont également ceux qui

  • mettent beaucoup de temps à se mettre en marche pour lire le poster en autonomie,
  • finissent bien avant les autres, ou au contraire passent énormément de temps sur tous les détails et se perdent dedans.

En un mot, les apprenants les plus en difficulté sont aussi ceux qui ont plus de mal à travailler en autonomie et à sélectionner ce qui est important et ce qui l’est moins.

Après cela, l’objectif de l’activité est de se déplacer dans la classe, et de trouver avec chaque autre apprenant un goût en commun concernant les vacances. Une chose qu’ils adorent tous les deux, puis avec un autre apprenant, une chose qu’ils détestent tous les deux… Cela permet d’échanger, d’utiliser le vocabulaire, mais également de se remémorer quelques questions (Qu’est-ce que tu aimes ? Comment tu aimes te déplacer ? …).

Il y a 5 apprenants dans la classe, ce qui signifie que je participe également aux binômes d’échange. Cela me permet de discuter avec chacun, mais m’empêche d’écouter l’ensemble des interventions et d’intervenir pour apporter des corrections.

Ensuite, on fait une petite mise en commun, et je réponds aux questions de vocabulaire.

Deuxième activité : un petit exercice d’association de débuts et de fins de phrases. Je donne aux apprenants la liste de petits papiers ci-dessous, découpée par mes soins. Ils doivent associer. C’est assez simple. Comme ils ne sont pas nombreux, ils font ça tous ensemble, et cela permet de revoir beaucoup de structures, et de s’arrêter sur des petits détails. A mon avis, cet exercice n’aurait que peu d’intérêt s’il était toujours basé sur la même structure. Je trouve cela plus intéressant de mélanger, pour réviser plein de choses. Un peu dans l’esprit de Game of Trous. (Notez que je l’avais imaginé au départ comme un memory, mais ça prend beaucoup trop de temps si on le joue comme ça. Je préfère poser les cartes en vrac et demander aux apprenants d’associer.)

Telecharger (PDF, 26KB)

Pour finir, on refait un petit passage par les verbes d’activités quotidiennes. Il reste peu de temps, donc nous faisons seulement une petite liste des verbes qu’ils ont en tête. On en profite pour en conjuguer un ou deux au tableau, et c’est déjà le moment de finir le cours. Pas de devoirs pour cette fois, sinon de revoir les prépositions découvertes lors du cours sur Oroques, car je souhaite creuser un peu cela.

Cours 28

Ce cours-ci tourne toujours autour des vacances. Comme nous l’avons déjà abordé à Oroques, l’objectif est d’être capable de décrire un lieu où on passe les vacances. Un peu de vocabulaire, bien sûr, mais surtout quelques prépositions de lieu et “il y a”, qui est un élément sur lequel il faudra revenir et revenir encore.

L’activité que je mets en place est une version un peu simplifiée et adaptée aux vacances de l’activité “situer un lieu dans la ville“, que j’utiliserai certainement plus tard lorsqu’on parlera des magasins, du quartier…

Je commence par distribuer la fiche suivante, qui est en quelques sortes une fiche de révisions.

Rien de très original ici, vous pouvez le voir. (Faites un clic droit sur l’image pour l’afficher en format original ou pour l’enregistrer). Il s’agit d’un exercice à trous, suivi d’un exercice à questions ouvertes, dont certaines permettent une variété de réponses. J’aime bien garder  la possibilité de montrer que plusieurs réponses sont souvent correctes.

La suite de l’activité est beaucoup plus exigeante, et c’est pourquoi je préfère passer par cette activité préparatoire, surtout après une longue pause dans l’apprentissage.

Le côté “fait à la main” peut paraître un peu vieillot, mais les apprenants apprécient beaucoup l’effort que cela représente.

Après cette mise en jambe, on attaque les choses sérieuses :).

Commencez donc par distribuer le plan (plus bas à gauche). Désolé pour les puristes, j’ai mis Lille à côté de la mer. C’est parce que j’aime cette ville où j’ai fait ma licence (Lille III power), et qu’elle a pour moi un goût de paradis. D’où la plage :p. Expliquez aux apprenants qu’ils sont en vacances dans cette ville. Indiquez qu’il y a différents lieux, mais qu’on ne sait pas ce que c’est. Si vous enchaînez avec l’activité précédente, ils vont comprendre très vite, car le dessin est assez similaire. Avant, il y avait des lieux, maintenant il n’y a que des numéros…ok, pigé.

Puis, distribuez leur la deuxième fiche. Attention, il faut la découper. La partie du haut est un récapitulatif des informations, la partie du bas regroupe 3 cartes. Découpez ces 3 petites cartes et distribuez-les aux apprenants. Multipliez les cartes si vous avez plus de monde. Les 3 cartes sont différentes. Chacune d’elles contient une liste de choses qu’on veut faire pendant les vacances (à gauche) et une liste de choses qu’on sait sur la ville (à droite).

Comment ça marche ? Un exemple vaut mieux qu’un long discours.

Par exemple : j’ai reçu la carte avec “Vous aimez sortir la nuit”. Je dois donc trouver un endroit pour sortir la nuit. Je vais donc aller voir un autre apprenant et lui dire “Bonjour, j’aime sortir la nuit. Est-ce qu’il y a une discothèque à Lille ?”. La réponse pourra être “Je ne sais pas”, ou “Il y a une boite au coin de la rue…”(vous remarquerez que cette phrase est présente deux fois sur une carte, c’est une erreur, mais je n’ai plus l’original dans mon ordi, et je ne me sens pas la motivation de le retaper. Si l’un de vous le fait, je lui offre une ressource de La Boutique FLE ;) ) ou encore “Je ne sais pas, mais il y a l’opéra de Lille dans la rue droite. C’est super pour sortir la nuit et voir un spectacle. On y va ensemble si tu veux parce que tu es trop jolie mademoiselle, c’est quoi ton 06 ?” (Il est peu probable que vous l’entendiez, celle-là, mais on ne sait jamais. Certains apprenants vous surprendront, vous verrez.).

Et voilà. On répète la procédure en changeant de personne, jusqu’à avoir retrouvé toutes les informations. On peut bien sûr jouer jusqu’à ce que chacun ait replacé tous les lieux, ou jusqu’à ce que chacun ait retrouvé uniquement les infos qui l’intéressent. Au choix. Attention, il est parfois nécessaire de récupérer plusieurs informations pour placer un bâtiment.

Après ça, on fait une petite mise en commun, et c’est bouclé, le cours est déjà fini. J’annonce un test pour la semaine suivante (pas le cours suivant mais celui d’après), et bon week-end :)

Comme d’habitude, vos retours, questions, commentaires ou autres sont les bienvenus. A bientôt pour la suite !

Donnez votre avis !

Benoit Villette

Depuis déjà 10 ans dans le FLE comme formateur et formateur de formateurs. Je m'intéresse à l'innovation dans les pratiques pédagogiques, la pédagogie de projet, les simulations globales. Je milite pour une approche plus humaine des apprenants. Je suis en charge des séjours linguistiques France Horizons, animés par les Zexperts.

Pin It on Pinterest

Un mail par jour pour un mois d'inspiration FLE,

pour les fans des Zexperts, et ceux qui les découvrent.

Votre inscription a été prise en compte. A très vite :)