Accédez à toutes les ressources pour 5,90 € par mois.

Organisez une sortie en FLE pour découvrir la ville.
Nicolas Bragard
8 octobre 2021
A2, B1

Suivez les guides !

par | 8 Oct 21

Aujourd’hui, un petit article pour une petite idée ! Rien de révolutionnaire, me direz-vous, puisque les habitué(e)s de la première heure se souviendront peut-être qu’Ewa en parlait déjà ici. Mais vous savez quoi ? Ça marche vraiment !

Allez, je vous explique comment abuser sans vergogne de la bonne volonté des apprenants pour assouvir notre propre curiosité, mais sous le couvert de l’approche actionnelle. L’honneur est donc sauf.

 

Un des aspects que j’apprécie particulièrement dans l’enseignement, peut-être un peu égoïstement, c’est que j’apprends de nouvelles choses tous les jours. Au contact des apprenants et même par leurs contacts entre eux, on en découvre en effet beaucoup plus que l’on pourrait croire sur les mœurs et la culture qui nous adopte, même pour un court moment, au détour d’un stage ou d’une mission.

Dans chaque ville, il y a des choses à montrer, à décrire, avec des anecdotes, des curiosités architecturales, des monuments, des histoires d’enfance et de grands-parents, des comparaisons à faire, etc. L’idée est alors, après avoir décidé des différents points d’intérêt potentiels à décrire, de choisir un jour de « sortie » et de dédier une petite heure de cours à la visite guidée des environs… par les apprenants.

J’ai eu l’occasion de le faire à plusieurs reprises avec différents groupes dans plusieurs villes et le résultat est un sans faute ! Les retours ont toujours été très positifs et nous avons tous beaucoup appris à chaque fois ! La réaction la plus marquante ressemble d’ailleurs en général à : « Oh, je passe devant tous les jours et je n’en avais aucune idée ! »

Au bout du compte, vous aurez passé un bon moment à vous promener et à papoter en français tout en vous arrêtant devant chaque bâtiment choisi et en partageant des connaissances ! Vous pourrez frimer auprès de vos collègues, le groupe se sentira plus soudé et les apprenants auront de quoi alimenter tous les exemples à produire en grammaire pour les cours suivants ! Que demander de plus ?

 

  1. Comment préparer cette activité ? (oui, ça demande un peu de travail en amont) 
  • Choisissez un thème, un fil conducteur, et assurez-vous que tout le monde ne choisisse pas la même chose à décrire.

Qui fait quoi ? On va où ? L’idée est, littéralement, de ne pas partir dans tous les sens. Par exemple, si votre ville est connue pour son aspect industriel ou son architecture des années 30, profitez-en et sélectionnez au préalable une dizaine de bâtiments susceptibles d’être intéressants à décrire et dans un rayon raisonnable autour du point de départ.

  • Assurez-vous que l’accès est libre, gratuit et… possible.

L’entrée dans certaines cours ou certains bâtiments peut être payant ou restreint. Comme on ne veut forcer la main de personne, c’est un élément à prendre en compte dans la détermination des lieux à décrire.

De même, selon la nature de l’établissement et la composition des groupes, il peut être utile d’en parler à votre chef(fe) d’établissement qui confirmera la faisabilité de cette petite excursion.

Notez que ce type d’activité peut aussi être réalisé pendant des cours en ligne grâce à des outils comme Google Maps/Earth, partage d’écran à l’appui, mais ce n’est pas vraiment le propos.

  • Prévoyez les modalités et la durée de l’activité en fonction de la taille du groupe.

Quel degré de détails selon le niveau ? Quel temps de parole ? En individuel ou en binômes ? Combien de groupes ? Un temps additionnel pour un café ou un verre en chemin ? Après tout, en milieu francophone, c’est aussi l’occasion rêvée de passer acheter un croissant ou un bretzel en français pour tenir la route.

  • Distribuez la fiche ci-dessous à compléter à la maison avant la sortie :
visite_guidee

Bien sûr, vous pouvez y ajouter une catégorie pertinente au thème que vous aurez choisi pour la visite, demander des photos, imposer une structure particulière ou une liste de connecteurs logiques selon le niveau, etc.

 

  1. Et le jour J ?

Prévoyez un moyen de vous joindre facilement afin que les éventuels retardataires puissent vous rejoindre en chemin, chaussez des baskets, débordez de votre enthousiasme communicatif habituel et laissez-vous guider ! Aujourd’hui, c’est vous l’élève et vous n’avez plus qu’à laisser faire les experts. Attention toutefois, le temps passe vite quand on visite !

 

Avez-vous déjà proposé un cours en extérieur ? Nous attendons vos remarques et vos retours d’expérience !

Ou peut-être avez-vous d’autres idées à partager pour parler de la ville et des transports en cours ? Elles sont les bienvenues ici aussi !

Nicolas Bragard

Nicolas Bragard

Professeur de FLE depuis plusieurs années, j'ai eu l'occasion de travailler dans plusieurs pays et avec des publics très variés. Adapter les contenus à leurs besoins et rendre les apprenants autonomes m'a toujours paru fondamental.

1 Commentaire

  1. Léa

    Ah oui, je l’ai déjà fait mais il faut vraiment exiger des informations pertinentes, sinon les élèves se contentent de lire wikipédia et c’est ennuyeux à mourir pour tout le monde. Je recommande aussi de choisir des bâtiments loin des routes avec beaucoup de trafic parce qu’on n’entend pas forcément les élèves timides avec un fort accent.

Soumettre un commentaire