Conscience : le jeu de l’impératif

UGS : ZB-01-05-15 Catégories : , , , , , Étiquettes : , , ,
Noté 3.00 sur 5 basé sur 1 notation client
(1 avis client)

1,50

Conscience est un jeu très complet utilisable du niveau A2 au niveau B2. Un nouvel incontournable de votre ludothèque FLE qui risque de lancer de fantastiques discussions entre vos apprenants.

Conscience est un jeu basé sur le même principe que « Choisis son destin« , l’un des jeux les plus téléchargés de notre blog pédagogique. Nous avons développé le concept d’une lutte entre deux équipes, en l’adaptant à une discussion sur le bien et le mal.

A travers 3 versions de base, ainsi que de nombreuses propositions de variantes, le jeu est l’occasion de pratiquer de manière ludique :

  • l’impératif
  • les structures du conseil
  • le subjonctif

C’est également la possibilité de travailler l’argumentation, et de mettre en place des discussions interculturelles autour des questions de ce qui est bien et mal dans différentes cultures.

Le jeu contient :

  • un plateau de jeu
  • 60 cartes conscience
  • 30 cartes verbes
  • une liste sélective d’expressions suivies du subjonctif

 

1 avis pour Conscience : le jeu de l’impératif

  1. Note 3 sur 5

    marjorie (client confirmé)

    Bonjour!
    Testée ce matin. Honnêtement, ce n’est pas mon activité préférée. Il faut dire aussi que je l’ai simplifiée un peu, sans mettre le plateau de jeu ni compter les points…tout au tableau avec le dessin d’un petit ange, d’un petit démon et un pauvre petit humain qui hésite entre les deux…

    Il faut vraiment que le groupe se connaisse, connaisse le prof et ait de l’humour. On m’a vraiment regardée avec de grands yeux quand j’ai proposé: « offrir une cigarette à un enfant » ou « envoyer son chien faire caca sur le tapis du voisin »…c’est peut-être mon groupe qui est trop bien élevé mais il manquait clairement de méchanceté et même de gentillesse! Il ne voyait que le côté direct et personnel. Par exemple, la meilleure chose à faire à son chien était de le promener ou de le caresser…et pas de lui léguer sa maison ou d’échanger son lit contre son tapis. Pas très marrant donc.

    Autre point: les cartes conscience. Je n’en ai pas trouvé beaucoup d’utilisables, trop de sujets sensibles ou inconnus pour mon public. Mais il est vrai qu’il n’est pas nécessaire d’en avoir beaucoup. En une heure avec huit étudiants, nous avons seulement fait le chien, le collègue, le voisin, la cigarette et la banque.

    En revanche, c’est une super technique pour revoir l’impératif (notamment avec le choix du pronom complément) et montrer que le subjonctif peut être une bonne alternative.

    En conclusion, je referai mais plus dans l’optique de faire travailler la conjugaison et le voc que comme activité « détente et rigolade ».

    Merci pour votre site et votre travail!

Ajouter un Avis

Mon panier

Bon d’achat

Bon d’achat