Contrefaçon : comparer des objets

UGS : ZE-03-02-15 Catégories : , , , , , Étiquettes : , , ,
Noté 3.86 sur 5 basé sur 7 notations client
(7 avis client)

1,00

A travers cette activité, les apprenants vont s’intéresser au concept de contrefaçon, créer un produit et le décrire, puis falsifier le produit d’un autre apprenant, en essayant de gagner un maximum d’argent sur la réalisation de cette copie. Le créateur de l’objet initial sera ensuite appelé à réagir.

C’est une excellente occasion d’apprendre à décrire des objets, et de réviser la comparaison.

Le fichier pdf contient toutes les fiches nécessaires au déroulement de l’activité.

Vous y trouverez :

  • les explications sur le déroulement de l’activité (création du produit, falsification du produit d’un autre apprenant…)
  • des fiches « produit » et « contrefaçon »
  • une fiche de vocabulaire nécessaire pour décrire un objet.

 

7 avis pour Contrefaçon : comparer des objets

  1. Note 4 sur 5

    Sébastien Durietz (client confirmé)

    J’ai beaucoup aimé cette activité mais je l’ai étalée sur deux cours car je n’ai pas assez « pressé » mes apprenants. Alors il y a des consignes de temps à appliquer comme spécifié dans la fiche mais mes apprenants n’ont pas réussi à les tenir. Il y a un équilibre à tenir en classe car si vos apprenants sont motivés (comme les miens l’ont été) par la création de la première invention, cette phase peut durer et il faut savoir les faire accélérer sans toutefois les amener à bâcler leur travail. J’attaquerai donc la phase « Contrefaçon » la semaine prochaine ce qui, après réflexion, n’est peut-être pas plus mal car on aura le temps de faire un retour et ça leur permettra de souffler car cette activité est en fait assez exigeante en terme d’énergie pour les apprenants.

  2. Note 4 sur 5

    MoMo Cienfuegos

    L’avis de Sébastien Durietz vaut aussi pour moi. Et ce n’est pas que je n’ai pas assez pressé mes élèves mais voyant qu’ils avaient de l’inspiration pour la création du produit je me suis dit que ca valait tout autant la peine de leur laisser la place de s’exprimer librement à ce stade.
    Une autre chose est que la majorité de mes élèves sont réticents à l’idée de dessiner. Ils m’opposent le fait qu’ils ne sont pas très bons, que ca va être moche, etc… Ayant conscience de ce fait avant de leur présenter cette activité, j’ai pris soin d’apporter les cartes du jeu The big idea qui offrent une certaine marge de maneuvre créative et un support visuel.

  3. Note 5 sur 5

    Claire (en français)

    J’ai adapté cette activité à mes B2, l’idée était de leur faire bosser la concession et l’opposition au lieu de la comparaison.
    J’ai donc modifié un peu la dernière partie de l’exercice.
    D’autre part, j’avais aussi peur qu’ils ne soient pas motivés pour dessiner donc je leur ai demandé de décrire d’abord leur objets (ça tombe bien, on avait revu le vocabulaire de la description pour l’art) et à la fin de faire un schéma du produit, éventuellement (ce qui leur a permis de compléter leur description) ; je pense que du coup, ça les bloque moins.
    L’activité a été une réussite pour moi : ils ont revu la description et ont mis en pratique la concession et l’opposition et ils se sont amusés donc objectifs atteints.
    Et puis, on a beaucoup rigolé pendant cette activité : entre les produits farfelus et les slogans évocateurs (« petites boules, grand effet »), mes étudiants ont eu de l’imagination.
    Bref, encore une activité que je ré-utiliserai et adapterai au besoin. Merci les zexperts.

  4. Note 5 sur 5

    Dom Rebout (client confirmé)

    Mes apprenants se sont éclatés avec cette activité. Eux aussi ont eu besoin de beaucoup plus de temps que prévu sur la fiche mais ça a été très productif. Un groupe a même eu l’idée d’une puce qui permet de parler plusieurs langues…

  5. Note 2 sur 5

    Julie (client confirmé)

    Après des semaines à naviguer sur votre site, je me suis enfin décider à acheter une activité. Je ne peux pas encore témoigner de son usage, car je n’ai pas eu le temps de la tester. Cependant, je suis très surprise et extrêmement déçue de constater un nombre conséquent de fautes de français et de ponctuation au sein du document, sans parler même des mots manquants. Cette seule phrase en dit long : « …proposez de voter pour la meilleure et de la pire contrefaçon et décerné alors le prix du meilleur… ». Avez-vous relu le document avant de le mettre « en vente » ? Ce genre d’erreurs est tout de même assez problématique et en contradiction avec votre cœur d’activité…

  6. Note 2 sur 5

    Julie (client confirmé)

    L’arroseur arrosé : « je me suis enfin décidée », bien sûr !

    • Ewa Rdzanek (client confirmé)

      Bonjour, merci de votre commentaire. On est en train de corriger la fiche. Vous pourrez gratuitement accéder à la nouvelle version depuis votre compte client. Pour nous excuser, je peux seulement dire que « La contrefaçon » est l’un des premiers produits qu’on a mis en vente, et qu’à l’époque nos relectures étaient tout simplement moins efficaces. Ce qui ne veut pas dire que l’activité ne marchera pas… Je vous encourage vivement à la tester.
      Pour vous dédommager, nous vous enverrons en cadeau une autre activité, plus récente, pour que vous puissiez évaluer nos progrès en relecture :) Vos commentaires sont les bienvenus.
      Bien amicalement,
      Ewa

  7. Note 5 sur 5

    Mylene (client confirmé)

    C’est une très bonne idée, je l’utilise pour la comparaison, mais aussi pour l’accord des adjectifs.

Ajouter un Avis

Mon panier

Bon d’achat

Bon d’achat