Blog pédago — 24 octobre 2013

Faire en sorte que les étudiants parlent… Un défi classique que rencontrent beaucoup d’entre nous. Vous avez trouvé LE sujet qui va bien (actuel, sympa, un poil controversé…). Bravo ! Et après ?

J’avais déjà abordé le sujet des thématiques de conversation dans l’article “Twitter, gazouillez sans perdre votre temps“, dans lequel je suggérais de laisser les étudiants choisir les thématiques. Mais une fois qu’ils ont choisi, que faire ? Voici une petite méthode, pas infaillible, mais qui marche bien et vous permettra de ne pas réinventer l’eau chaude à chaque cours.

Pour une fois, pas d’actionnel (encore que). Je choisis ici de parler pour le plaisir de parler. Débattre pour débattre. Echanger pour échanger…

 

Les étapes

Voici la stratégie que je propose, suivie d’un exemple commenté  :

  1. Partez d’un document que vos étudiants auront lu avant le cours.
  2. Vérifiez en quelques échanges qu’ils ont compris de quoi parle le document.
  3. Posez sur la table des affirmations (plutôt que des questions) liées au sujet, sans les organiser.
  4. Demandez aux élèves, en binômes de discuter de ce qui les fait réagir (je suis d’accord avec ça, pas d’accord avec ça, cette affirmation pose tel problème, celle-ci et celle-là sont contradictoires…) Attention, il est souvent nécessaire de fixer un objectif aux apprenants, pour les aider à se lancer : trouver vos points d’accord ou vos points de désaccord fonctionne presque à tous les coups.
  5. Faîtes un bilan en forum si vous le souhaitez.

C’est à mon avis une méthode qui marche bien dans de petits groupes, et très très bien en cours individuel. En effet, si l’apprenant converse avec vous, vous pouvez facilement le provoquer, l’amener à se contredire, le pousser plus loin dans sa réflexion.

 

Exemple commenté

J’ai choisi ici un des meilleurs documents qui me soit jamais tombé sous la main : Mars-one, le voyage sur Mars financé par un programme de télé-réalité. Sujet idéal car

  • vous disposez d’un texte écrit, d’un document audio, et de nombreux documents complémentaires sur Internet
  • le sujet rassemble les thématiques du voyage sur mars et de la télé réalité, qui sont tous les deux très riches
  • c’est polémique sans être trop personnel : pas de risque d’avoir honte d’en penser du bien ou du mal.

J’ai donc donné ce sujet à étudier à mes étudiants à la maison. Ils ont lu et écouté, pas creusé. Au début du cours, j’ai demandé à l’étudiante la plus faible les éléments de ce texte qui lui paraissaient les plus importants. Puis chacun a pu rajouter des éléments. Peu à peu, le gros du sujet était posé. Les étudiants ont globalement corrigé eux-mêmes leurs incompréhensions ou oublis respectifs. Moi, pendant ce temps là, je me tourne les pouces (c’est à dire que je ne fais qu’émettre un petit bruit de gorge quand j’entends une faute). ;)

Puis, j’ai posé (je les avais découpées, et je les ai posées une par une en les énonçant) sur la table les affirmations suivantes :

Download (PDF, 22KB)

Notez que ces affirmations partent un peu dans tous les sens. C’est voulu. (et encore, j’ai été soft). Différents étudiants réagiront sur différents points, et c’est très bien. Cela amène des conversations tout à fait similaire à ce qu’on trouve dans la vie quotidienne.

J’ai fait deux groupes de deux (ben oui, c’est un groupe de 4) et je leur ai demandé de réagir, en cherchant d’abord la phrase avec laquelle ils se sentaient le plus en accord, et celle avec laquelle ils n’étaient pas du tout d’accord.  Je me suis rendormi.

Arrive ensuite ma partie préférée : le pousse au crime. En forum, je m’acharne à montrer aux étudiants qu’ils ne sont pas d’accord entre eux et que leurs positions sont incohérentes. (Attention, cette partie peut être très délicate sur d’autres sujets.)

Et c’est tout. A vous de tester, ça marche très bien. L’étape clé étant de bien préparer les affirmations que vous posez sur la table. Si vous frappez juste, les élèves parleront. Un peu comme ça :

tu parleras

 

 

Partager

A propos de l'auteur

Benoit Villette

Depuis déjà 10 ans dans le FLE comme formateur et formateur de formateurs. Je m'intéresse à l'innovation dans les pratiques pédagogiques, la pédagogie de projet, les simulations globales. Je milite pour une approche plus humaine des apprenants. Je suis en charge des séjours linguistiques France Horizons, animés par les Zexperts.

(23) Commentaires

  1. Pingback: French teaching | Pearltrees

  2. Pingback: Parler de… l’affaire Leonarda | Les Zexperts

  3. Pingback: Animer la conversation | Les Zexperts | FLE en ...

  4. Bonjour,

    Merci pour cette excellente proposition !
    Je trouve que c’est un très bon moyen d’aborder l’oral en cours et je vais mettre en place l’activité dans mon groupe de B2.
    Une question sur la correction : quelles fautes corrigez-vous et à quel moment de la discussion
    le faites-vous ?
    Merci par avance,
    Christine

    Christine

    • Bonjour Christine,
      merci, n’hésitez pas à nous faire des retours sur votre utilisation de cette petite méthode. J’essaierai de publier d’autres sujets de cette manière au fil des jours.

      La question de la correction est très importante ici. Personnellement, je corrige plutôt au fur et à mesure. Quand l’étudiant fait une faute, je pousse une sorte de grognement pour le lui signaler. Il sait qu’il doit s’auto-corriger. S’il n’y arrive pas, je l’aide en écrivant des éléments au tableau. Si nécessaire, je lui donne la forme correcte.

      Je ne corrige pas toutes les fautes. Je dirais que tout dépend du niveau de l’élève. Si l’élève est bon, je vais dans les détails. S’il a plus de difficultés, l’important est qu’il puisse s’exprimer.

      Et vous, comment faites-vous ?

  5. Pingback: Animer la conversation | Les Zexperts | Activit...

  6. Bonjour Benoît,

    Super, à partir de maintenant je pourrai enfin me tourner les pouces (voire dormir) pendant les cours de communication :)

    Merci pour les idées, les conseils et les explications (détaillées…), j’essaierai dès aujourd’hui!

    Pour les corrections (question de Christine), dans mon cas cela dépend des élèves. Généralement je les laisse continuer, je note les fautes au fur et à mesure sur une feuille et je les mets au tableau à la fin du cours. Je préfère, car si je les coupe systématiquement certains risquent de se perdre…

    Merci encore et bonne continuation!
    Luminita

    • Bonjour Luminita,

      Un bon prof n’est jamais fatigué, il dort beaucoup en cours ;)
      (Attention, il faut quand même préparer un peu ses arguments et contre-arguments)
      N’hésitez pas à nous dire si ça a bien marché.

  7. Pingback: Animer la conversation | Les Zexperts | Conny -...

  8. Pingback: Parler de… La Toussaint | Les Zexperts

  9. Pingback: Animer la conversation | Les Zexperts | Pourquo...

  10. Pingback: Animer la conversation | Les Zexperts | Ressour...

  11. Pingback: Animer la conversation | Les Zexperts | FLE fle...

  12. Pingback: Animer la conversation | Les Zexperts | fle&amp...

  13. Pingback: Parler de… la diversité au travail | Les Zexperts

  14. Pingback: Parler de…ces toilettes qui puent ! (special premier avril) | Les Zexperts

  15. Pingback: Animer la conversation | Les Zexperts | FLE fle...

  16. Pingback: Français | Pearltrees

  17. Pingback: Parler des… paradis fiscaux et des impôts | Les Zexperts

  18. Pingback: Animer la conversation | Les Zexperts | TICE, o...

  19. Cher Benoit,
    Je vous remercie pour ces propositions tres interessantes.
    Je ferai usage de vos suggestions lors des cours de conversations qui commenceront lundi prochain au sain de l’Alliance Francaise du Cap.
    Meilleures salutations
    Michael

  20. Pingback: Animer la conversation | fleenligne | Scoop.it

  21. Pingback: Animer la conversation | Les Zexperts FLE | Le ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 − = sept

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>