Blog pédago — 05 juin 2014

Cette semaine, on vous présente un de nos jeux fétiches pour le FLE, la perle rare, le jeu ultime pour travailler le récit et faire de la conversation, un jeu immersif et riche, un chef d’œuvre ludique et créatif (oui oui c’est vrai!) : Crimebox!

 

 

 

Crimebox est un jeu de Cymon Kraft publié par les editions LUDONAUTE.

Pour faire simple, c’est un jeu de réflexion, de narration et d’argumentation sur un thème policier. L’objectif est d’inventer une histoire criminelle.  En cours de partie, une zone de jeu va ressembler à peu près à ça:

 

Crimebox

 

1/ Les règles:

Ça a l’air compliqué mais c’est en fait très simple!

Le jeu se compose de cartes qui représente les différentes lieux de l’enquête (appartements de la victime, scène de crime, appartements des suspects) et les différents indices (pièces à conviction, analyses scientifiques de ces pièces, relations entre les différents protagonistes, rapports d’enquêtes sur les protagonistes). On va disposer ces éléments sur la table au fur et a mesure et tenter d’élucider le meurtre. Chaque jouer va ajouter un élément (une carte) à tour de rôle et pourra proposer une justification. Ensuite, quand on estime qu’il y a  suffisamment d’éléments sur la table,  chacun propose sa propre version des faits. Le gagnant est celui qui propose la solution la plus cohérente c’est-a-dire l’histoire integrant le plus d’indices présents sur la table.

Le mieux est de regarder cette vidéo très claire du site videoregles.net qui vous présente les règles du jeu:

Vidéorègle #291: Crimebox Investigation przez yahndrev

La mécanique du jeu est donc enfantine: je choisis un paquet de cartes indices, je prends 2 cartes de ce paquet et j’en pose une pour faire avancer le récit.

 

2/ Et pour le FLE ?

- Ce jeu entraîne l’utilisation de beaucoup de structures complexes en français (connecteurs logiques, faire des hypothèses, argumenter, donner son opinion,…) ainsi que le vocabulaire policier, des sentiments, des relations, de la famille, du travail, de la ville,… De plus, il fait appel aux 4 compétences : compréhension et expression orale, compréhension écrite (lecture des cartes) et expression écrite (par la prise de note). Le travail sur le récit est d’une grande profondeur car la mécanique du jeu pousse les élèves à inventer des interactions complexes entre les éléments du récit. Quand je vous dit que c’est un jeu ultime!

 

- C’est un jeu riche et pourtant il fonctionne parfaitement dès le niveau A2 en prévoyant une phase préparatoire pour l’apport du vocabulaire spécifique. Le jeu est stimulant et créatif et pousse les élèves à réinvestir leur savoir et à trouver les bons mots.

 

-Vous pouvez envisager une grande tâche (finale ?) autour de ce jeu en plusieurs étapes : faire l’enquête en cours, écrire le récit du meurtre à la maison, lire en cours et voter pour la meilleure histoire.

 

-Vous pouvez encore faire avancer un peu l’enquête à chaque cours en rajoutant une ou 2 cartes (prévoir 10 minutes environ) : cette approche sera plus progressive pour les petits niveaux et comme un fil conducteur. Chaque élève, à tour de rôle, pourrait aussi écrire un petit article d’un journaliste d’investigation qui rapporte la progression de l’enquête à chaque séance.

 

-enfin, ce jeu est idéal pour un usage en cours individuel.

crimebox-exemple

3/ Nos conseils:

-Plus les niveaux sont petits plus vous devrez laisser du temps à vos élèves (voire prévoir une séance complète). Pensez à noter ou faire noter au tableau tout ce qui a été dit (éléments, hypothèses,…).

 

- Le jeu fonctionne aussi bien en  collaboration, en équipe ou en individuel mais par équipe les interactions seront plus riches.

 

-Imposez comme contrainte à vos élèves de justifier systématiquement leur choix lors de l’ajout d’une nouvelle carte en faisant progresser le récit. On construit alors l’enquête progressivement et à tâtons en émettant de nouvelles hypothèses, en contredisant ou confirmant les hypothèses des autres ou encore en apportant des éléments extérieurs issus de notre imagination.

 

-Avant la phase finale où chaque équipe propose sa résolution, demandez à un ou plusieurs élèves de rappeler tous les éléments présents sur la table. Puis laissez 10 minutes aux équipes pour préparer leurs présentations. Enfin, après les présentations, les élèves peuvent voter collectivement pour la meilleure proposition en justifiant leurs choix (cohérence du récit, intégration d’un maximum d’éléments/cartes du jeu).

 

-Le jeu paraît compliqué (du moins au début) pour certains élèves car il y a beaucoup de détails esthétiques sur les cartes : ne vous attardez pas sur les règles (au demeurant extrêmement simples : je pioche 2 cartes et j’en pose une) et plongez-les dans l’enquête en plaçant les premières cartes (lieu du crime, autopsie, identités de la victime et des suspects,…) tout en narrant le début de l’enquête.

 

-Comptez minimum 45 minutes pour faire une partie (45 minutes de cours déjà prêt, c’est pas beau la vie!:))

 

- Une variante justice est incluse: chacun joue alors l’avocat d’un suspect et tente de le faire acquitter lors du procès. Cette variante est plus exigeante et introduit une composante supplémentaire de jeu de rôle. Elle est donc à envisager au niveau B1.

 

- Variante perso: Vous pouvez remplacer les identités du jeu par des célébrités ou des personnages imaginaires : le jeu prendra une saveur toute particulière:).

 

Testez-le en classe et donnez-nous des nouvelles en commentaires!

 

 

logo-phili_webmediumVous pouvez commander ce jeu sur le site de vente en ligne Philibert. Livraison rapide à l’étranger, grand choix de jeux, colis bien emballés…après quelques déboires avec d’autres sites nous ne commandons plus qu’ici !

Partager

A propos de l'auteur

Maxime Girard

Je suis professeur de FLE dans une école de Varsovie. J'ai décidé de faire de la pratique des jeux un des éléments fondateurs de mes cours. Je propose des formations et des ateliers pour les écoles souhaitant introduire les jeux dans leur pédagogie.

(7) Commentaires

  1. J’ai longtemps pensé l’acheter pour travailler sur l’Unité 2 de Rond-Point Pas-à-Pas B1 (pour ceux qui connaissent) qui, sous couvert d’un travail sur l’imparfait et le passé composé, passe par le vocabulaire de l’enquête policière, de la description etc… Mais finalement il me semblait trop compliqué à vue d’oeil compte-tenu de mon public… J’ai donc choisi “À l’heure du crime, où étiez-vous ?”, mais du coup votre présentation donne quand même sacrément envie…

    • Bonjour Kevin,

      le jeu est beaucoup plus simple qu’il n’y parait: le nombre de cartes présentes sur la table peut impressionner mais en réalité ce sont juste des éléments de l’enquête. Par contre, il y a réellement une certaine complexité dans la richesse des histoires que le jeu permet de créer. Et c’est, à mon avis, le gros point fort de ce jeu pour un usage en cours de langue.

      Maxime

    • D’accord avec Maxime.
      La mécanique du jeu n’est pas si complexe qu’elle y parait.
      Et ça marche dès le niveau A2.

      Pour que ce soit simple, je crée la scène de crime avec les étudiants sans vraiment leur expliquer ce qu’on va faire avec. Ils choisissent un lieu, un coupable, des suspects, un résultat d’autopsie, sans vraiment savoir pourquoi. Mais ça pose le cadre.
      Ensuite, je dis simplement qu’ils vont piocher deux cartes à chaque tour, en poser une sur le plateau et en rejeter une, puis qu’ils vont devoir expliquer leur version de l’histoire. Pour donner l’exemple, c’est moi qui explique ma première version de l’histoire.
      En le faisant comme ça, c’est ultra simple et fluide.

      Et en mode où chacun doit défendre son suspect, c’est juste une tuerie.

  2. Merci pour ce conseil !! Je vais aller me renseigner sur tric trac et Philibert !

    Dans la catégorie “jeux policiers” j’utilise avec les B2 et C1 la boîte de jeu “petits meurtres et faits divers”.

    • Bonjour Laetitia,
      très bon choix. Mais à mon avis (très personnel), un peu plus limité que Crimebox.
      Crimebox, c’est le seul jeu dans lequel des étudiants m’ont fait VOLONTAIREMENT ET SANS CONTRAINTE des phrases contenant du conditionnel passé ;)

  3. Pingback: Des jeux pour le FLE : Crimebox | Les Zexperts ...

  4. Pingback: Des jeux pour le FLE : Crimebox | TICE et Web 2...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 + trois =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>